Evaluation de la lecture d'un texte narratif Longue vie à ... - SeGEC

45 downloads 30 Views 707KB Size Report
Secteur français Longue vvie à Monsieur Moustache a. Contexte. Ces activités d' évaluation de la lecture d'un texte narratif sont le résultat d'un travail effectué ...

Secteur français    Longue  v vie à Monsieur Moustache  

Evaluation de la lecture d'un texte narratif Longue vie à Monsieur Moustache Une des neuf nouvelles du recueil Nouvelles vertes La 1re & 4e de couverture1

1

Les illustrations d'élèves ont été réalisées dans une classe de 2C, sous la guidance de Me Fanny PICOU, professeur à l'Institut de la Sainte Union à Tournai.

1

Secteur français    Longue  v vie à Monsieur Moustache  

Sommaire

a. Contexte b. Choisir des textes c. Réaliser une première et quatrième de couverture o Intérêts o Apprentissages préalables o Déroulement de l’activité o Grille d’évaluation o Un exemple commenté o Autres exemples d. Pistes pour construire un questionnaire ou préparer des activités de lecture e. Suggestion d’autres médiations

p. 3 p. 4 p. 6

p. 11 p.14

Texte téléchargeable sur http://www.enseignement.be/download.php?do_id=5891&do_check

2

Secteur français    Longue  v vie à Monsieur Moustache  

a. Contexte Ces activités d'évaluation de la lecture d'un texte narratif sont le résultat d'un travail effectué avec des professeurs de français du premier degré de l'enseignement secondaire2. Cet atelier s’est centré sur deux types de médiations : le questionnaire, le moyen le plus couramment utilisé pour évaluer la lecture en classe et une médiation expressive : la réalisation d'une première et d'une quatrième de couverture. Trois nouvelles du recueil Nouvelles vertes ont été sélectionnées : -

COMBRES Elisabeth, Chasse aux gorilles, pp.37-493 MOORE Viviane, Après moi le déluge, pp. 79-92 OLLIVIER Mikaël, Longue vie à Monsieur Moustache, pp. 103-116

L'objectif était double : - comment élaborer un questionnaire de lecture varié afin qu'il puisse balayer les différents processus de lecture ? - comment tirer parti d'une des médiations proposées par le programme, la 1re et la quatrième de couverture?

2

Ces ateliers ont été menés dans le cadre des services pédagogiques du diocèse de Tournai, au cours de l'année scolaire 2006-2007. L'animation a été assurée par Martine DECLERCK, Véronique FRANCQ et André PETRE. 3 La nouvelle "Chasse aux gorilles" est plutôt adaptée à des classes de 1re, "Après moi le déluge" > classes de 2e année, "Longue vie à Monsieur Moustache"> fin de 2e, début 3e année.

3

Secteur français    Longue  v vie à Monsieur Moustache  

B. Choisir des textes Divers critères nous ont guidés dans l'opération toujours complexe du choix de textes. Commodité et économie C'est d'abord le principe de commodité qui nous a mis sur la piste ! Pour éviter les problèmes de photocopié entrainant des demandes d'autorisation, il nous a paru commode de proposer un recueil récent, dont le cout n'est pas trop élevé (prix de base : 7,50 €), constitué de textes pas trop longs, répondant aux critères d'attractivité et de complexité. Attractivité Les neuf nouvelles du recueil traitent d'un sujet d'actualité très en vogue actuellement : l'écologie. Tous les dangers qui menacent notre planète sont abordés : pollution nucléaire (Césium 137, Bas les masques), disparition des espèces (Chasse aux gorilles), réchauffement climatique (Je suis la vigie et je crie) et ses conséquences de sécheresse (Délivrance) ou de risques d’inondation (Après moi, le déluge), exploitation abusive de la forêt (Grumes), manipulations génétiques (Longue Vie à Monsieur Moustache), et les 3 P « Pétrole, Plastique et Pollution » (Noir Destin pour Plastique blanc). Dans ces récits, l'identification aux personnages est facilitée par le fait que ce sont le plus souvent des adolescents qui, en étant placés dans des situations extrêmes, jouent des rôles actifs. Des auteurs connus, fantastiques ou non, ont participé à cette anthologie : Pierre Bordage, Christian Grenier, Jean-Paul Nozière etc. Avec, en préambule, une poésie d'Hubert Reeves, qui apporte sa caution scientifique à l'ensemble des textes. Complexité Si chaque auteur apporte son style particulier, on peut observer dans cette diversité de textes, quelques constantes qui font partie des caractéristiques des textes " résistants " permettant un réel apprentissage de la lecture. Parmi ces caractéristiques, citons : l'éloignement des canons du genre (frontières indécises entre le récit documentaire, la fable, le fantastique, la science-fiction), l'étrangeté du monde représenté (notamment dans "Après moi de déluge"), la construction en " abyme ", l'adoption d'un point de vue multiple (particulièrement en ce qui concerne la dernière nouvelle du recueil "Noir destin pour plastique blanc" construite selon le principe du " puzzle " ou de textes " en écho "), la perturbation de l'ordre chronologique et ,dans certains cas, une fin inattendue qui éclaire tout le récit. Pour chaque texte travaillé lors de l'atelier, l'explicitation spécifique des critères de sélection est développée sous forme d'une fiche (cf. p. 10 pour ce texte).

4

Secteur français    Longue  v vie à Monsieur Moustache  

Longue vie à Monsieur Moustache Attractivité L'univers référentiel texte

La narration

Le style

Les personnages

Les valeurs

Complexité Le genre

La narration

Le lexique

du Titre accrocheur, énigmatique, plaçant dès le début le lecteur à la recherche d'une explication plausible qui n'interviendra qu'à la fin de la quatrième page. Une chercheuse qui est sur le point de trouver un remède contre la leucémie, une adolescente de seize ans atteinte justement de ce type de cancer, le père anxieux forcé d'exploiter, loin des siens, la forêt amazonienne…autant de thèmes pouvant susciter la curiosité et l'intérêt de lecteurs adolescents et autres. Construction en parallèle avec deux couples et deux univers bien marqués : le silence d'un laboratoire de recherche à Paris et l'effervescence d'un chantier d'exploitation d'une forêt en Amazonie. Suspens construit sur la recherche d'un remède hypothéquée par la menace d'un arrêt des subsides. Utilisation d'un langage familier, bien connu des ados, dans les paroles rapportées de Sophie, la chercheuse. Style vif, sans fioritures, sans problème lexical particulier si ce n'est quelques passages plus "techniques" relatifs à la recherche scientifique mais ne freinant pas la compréhension globale du texte. Les personnages sont attachants car ils réagissent de façon impulsive face à la dureté du monde dans lequel ils vivent : colère de Sophie qui craint ne pas poursuivre sa recherche et colère du père de l'enfant malade qui est loin de sa famille. L'obstination dans la recherche d'un vaccin, réflexion sur les enjeux économiques du monde actuel : d'un côté, les crédits pour la recherche médicale sont bloqués par mesure d'économie, de l'autre, des forêts sont dévastées pour réaliser des "produits de luxe" au bénéfice d'une minorité. Un texte fictionnel certes, mais constitué de séquences informatives propices à d'éventuelles recherches documentaires et des séquences argumentatives constituant un plaidoyer pour la forêt La construction en parallèle nécessite un travail de reconstruction du puzzle afin de reconstituer tous les fils de ce récit. Le récit est inachevé : si une donnée du problème est résolue dans le fait du rétablissement de "Monsieur Moustache", la suite des évènements est à construire. La fin reste donc ouverte ce qui laisse la voie à un travail interprétatif intéressant sous la forme notamment de réécritures Certains passages sont constitués d'un vocabulaire technique nécessitant un travail d'identification en contexte et pouvant susciter éventuellement un travail de recherche d'informations dans des référentiels

5

Secteur français    Longue  v vie à Monsieur Moustache  

C. Réaliser une 1re et 4e de couverture

Intérêts Si le questionnaire est un outil commode d'évaluation, son utilisation trop systématique peut entrainer chez les élèves des effets négatifs tels qu'une perte de motivation provoquée notamment par une représentation restrictive de la lecture : " je lis pour répondre à des questions ". Comme alternative, les programmes de français proposent pour la lecture des textes littéraires un éventail de " médiations ", c'est-à-dire des productions permettant au lecteur de manifester sa lecture et de la partager avec autrui4. Parmi ces médiations, la réalisation d'une première et quatrième de couverture est intéressante à plus d'un titre. - L'élève est davantage " actif " en traduisant sa lecture pas ses propres matériaux : ses mots à lui et son choix d'illustrations. - La motivation est accrue du fait qu'il s'agit d'un " bel " objet à réaliser, dont les caractéristiques sont en principe bien connues des élèves. Le passage par l’illustration, souvent motivant pour les élèves en général, peut être particulièrement pertinent avec de plus faibles lecteurs moins à l'aise avec l'écrit. - Le processus de planification de l'écriture est facilité du fait qu'il ne s'agit pas, pour l'élève, de tout " puiser " dans son imagination, mais de réaliser un " montage " à partir des données essentielles du texte. - La part de "création " consiste donc à trouver un autre titre, pertinent, et de réaliser une illustration (ou un montage) qui " traduise " la compréhension globale du texte. - Associée à la rédaction d’un résumé (4e de couverture), souvent apéritif, cette activité permet aussi d’introduire une réflexion sur la manière de produire un effet « d’attente » sur le futur lecteur sans toutefois dévoiler tout l’implicite du texte. La réussite de cette médiation dépend principalement de la cohérence de l'ensemble des éléments sélectionnés par l'élève afin de manifester sa compréhension globale du récit. .

Apprentissages préalables Pour réussir cette médiation, il va de soi que les élèves aient été préalablement familiarisés et exercés à des activités d'observation du paratexte5. Les paratextes ou «seuils» d’une oeuvre constituent une bonne entrée en matière dans la mesure où première et quatrième de couverture, illustrations, table des matières et autres énoncés qui accompagnent le texte à lire ont la fonction de toucher une cible, de créer des attentes. Il est important que les élèves développent des compétences de lecture dans ce domaine, vu leur rôle dans la production des textes.

4

"Il faut qu'il y ait dans nos pédagogies une part plus importante accordée à tout ce qui est de l'ordre de la reformulation, de la synthèse, de la paraphrase. Dire autrement la même chose avec ses mots à soi et pas seulement montrer qu'on a compris en répondant à des questions, qui sont autant de balises, mais qui organisent trop le traitement du texte pour les élèves et justement ne les habituent pas à être dans les activités". Conférence de Roland GOIGOUX, 31 aout 2004, Nantes. 5 Pour familiariser et exercer les élèves à lecture du paratexte, voir sur le site le parcours "Catalogue de littérature de jeunesse". http://www.segec.be/Documents/Fesec/Secteurs/Francais/BOPACATALOGUE.pdf

6

Secteur français    Longue  v vie à Monsieur Moustache  

Déroulement de l’activité 1. Lecture de la nouvelle par les élèves, en autonomie. 2. Quelques échanges à partir des réactions des élèves 3. Consigne :  Vous allez réaliser une 1re et une 4e de couverture. Vous veillerez à choisir un autre titre que celui qui a été choisi par l'auteur.  Vous allez d'abord réaliser, en classe, un premier jet. Vous aurez l'occasion de finaliser ce travail chez vous (uniquement la présentation matérielle : réécriture au traitement de texte - facultatif - et finalisation de l' " objet " : choix d'un support-papier adéquat, mise au net de l'illustration - dessin ou montage -, …  Ce travail vous permet de " traduire " votre lecture par vos propres mots et le choix personnel de l'illustration (il n'est pas nécessaire d'être un grand illustrateur !).  Le document original fera partie du florilège de textes que vous constituez progressivement en cours d'année.  Il pourra, après une sélection, être scanné pour compléter le fichier informatisé de la bibliographie illustrée des œuvres lues dans l'école. 5. Durée de l'activité : +/ deux heures de cours (sans la finalisation).

La grille d'évaluation : mode d'emploi Cette grille est construite sur le modèle général de l'évaluation de l'écrit. La pondération est donnée à titre d'exemple. Il s'agit donc de l'adapter en fonction de l'objectif visé. S'il s'agit d'une évaluation de la lecture (fiche 1 du programme), ce seront les critères relatifs à l'intention de communication qui seront pris en compte. À savoir :  Les informations données sur la 1re et 4e de couverture sont-elles exactes ?  Les informations données (titre choisi, texte de la 4e de couverture) sont-elles pertinentes ? C'est-àdire rendent-elles compte des éléments essentiels du texte ?  L'illustration (dessin ou montage) est-elle pertinente ?  L'ensemble des éléments (texte + illustrations) forme-t-il un tout cohérent ? Si, en plus d'une évaluation de la lecture, on cible, après apprentissage, un objectif d'écriture (fiche 3 du programme), on tiendra compte des autres critères de la grille.

7

Secteur français    Longue  v vie à Monsieur Moustache  

Grille d'évaluation d'une première et quatrième de couverture

Critères Présence des éléments constitutifs

Qualité de la présentation matérielle

Effet global produit sur le lecteur Caractéristiques du genre Indicateurs Niveaux de maitrise 1ère : titre/ auteur/ édition/ illustration 2= tous les éléments notés 1 = l'illustration 4e: résumé apéritif ou extrait oui - non significatif Hiérarchie des titres/Lisibilité des oui -non caractères Disposition spatiale des éléments oui-non  Éléments secondaires apportant 6 une touche finale à l'ensemble

5 Pondération 2 1 2

2

/7 Exactitudes des informations

Pertinence du nouveau titre Pertinence des informations

Pertinence de l'illustration Cohérence

Intention de communication Aucune ou 1 erreur ?  Références exactes du livre 1, 2 … erreurs ?  Résumé : absence d’erreur de compréhension  Extrait : absence d’erreur de retranscription  Caractère significatif par rapport Oui / non au texte lu oui / non Présentation des éléments essentiels : personnage (s) + cadre spatiotemporel + élément déclencheur Caractère significatif de l'extrait Oui / non choisi Caractère significatif par rapport au texte lu Le titre, l’illustration et le résumé (ou l’extrait) sont cohérents : ils expriment une même interprétation du texte

2

2 2

oui / non

3

Oui/ non

3

/ 12 Orthographe et ponctuation

Ponctuation Syntaxe et lexique

Respect des normes linguistiques Nombre de formes correctes 2 = ≥ 95 % de formes correctes 1 = ≤ 90 à