Guerrir la terre et son peuple - Florestaburundi.org

4 downloads 19 Views 1MB Size Report
Développement durable. FlorestaBurundi. FLORESTA. Burundi. Bulletin Trimestriel, Volume 5, Octobre 2012. Dans ce numero: Temoignages .4. Guerrir la terre.

Floresta Burundi

Bulletin Trimestriel, Volume 5, Octobre 2012

FLORESTA Burundi Floresta Burundi est une ONG locale basée à Rutana. Elle a été enregistrée par le Ministère de l'Intérieur au Burundi depuis 2008. Elle est affiliée et soutenue par Plant With Purpose basé à San Diego, en Californie,USA. FLORESTA BURUNDI est une organisation qui a dans ses attributions, la réalisation des activités de développement durable en milieu rural (agriculture, protection de l'environnement, épargne/crédit communautaire et développement spirituel), en stricte collaboration avec les communautés de base dans toutes ses composantes. Les groupes vulnérables ont été priorisés pour leur faire arriver à une autonomie et au Développement durable.

Dans ce numero: 1. Activités agricoles et protection de l’environnement. 2. Programme d’Apiculture 3. Epargne et crédit 4. Formations 5. Visites et réunions 6. Conclusion Temoignages .4

Guerrir la terre et son peuple

Ce bulletin présente l’ensemble des réalisations de Floresta-Burundi pour le 1er trimestre de l’année 2012-2013. Le premier point est un aperçu sur les réalisations en matière agricole et protection de l’environnement dans les zones d’intervention, le second est un aperçu sur le programme d’épargne et crédit et le troisième point est celui des formations réalisées dans tous les domaines. Le quatrième point concerne les visites effectuées par nos partenaires au sein de notre organisation et celles effectuées par le personnel à l’extérieur. Le sixième point concerne la planification des activités pour l’année par rapport au plan stratégique 2010-2015. Ce bulletin se termine par une brève conclusion relatant quelques défis et problèmes rencontrés au cours de ce trimestre passé. Je vous en souhaite une bonne lecture.

Dr Lazare Rukundwa Sebitereko Directeur National

1

-Récolte de pomme de terre à Bururi

1.Activités agricoles et protection de l’environnement. -Culture maraîchère à Bujumbura rural

Deux associations de producteurs, regroupant un total de 43 personnes avaient été identi�iées pour être des multiplicateurs de semences de pomme de terre durant la saison B 2012.

En partenariat avec la FAO, Floresta Burundi exécute, depuis Mars 2012, un projet de production des légumes et de multiplication des semences maraichères. Dans ce projet, Floresta Burundi travaille avec cinq (5) associations regroupant un total de 122 membres parmi lesquelles 60 femmes. Ces associations sont établies dans les zones Maramvya de la commune Mutimbuzi de la province Bujumbura Rural (3 associations totalisant 92 personnes); zone Buringa de la commune Gihanga (à l’extrémité de la Zone Maramvya. ; zone Jabe de la Commune Bwiza, en Mairie de Bujumbura (15 personnes regroupées dans une association). La première saison maraîchère pour les activités du projet s’est terminée au mois de juillet.

Les terrains de multiplication de ces semences avaient été agréés par la Direction Provinciale de l'Agriculture et de l'Elevage à Bururi et la FAO pour ledit programme, après qu’ils aient été visités et mesurés. Cela a été matérialisé par une « attestation d’existence de terrains ».

Sur ces terrains, 3750 Kg de pomme de terre ont ainsi été semés. En effet, 1750 Kg de NDINAMAGARA ont couvert une super�icie de 1,46 ha, et 2000kg de la variété Victoria ont couvert 1,49ha, respectivement à Muzenga et Rwankona. La récoltes pour ces terrains ont été respectivement de 2080kg de la variété Ndinamagara à Muzenga, et 1650kg de la variété victoria à Rwankona. Ces faibles rendements s’expliquent par deux facteurs : •Le retard accusé dans l’octroi des semences ;

•Le dé�icit hydrique car la culture était contre saison.

Photo 1: Récoltes des légumes « Sukuma Wiki » par les associations GARUKIRUBURIMYI

Selon les données collectées auprès de nos associations partenaires, nous avons une production totale de 1344 kg de légumes fraiches et commercialisables et 768 kg de semences maraîchères. En référence aux attentes du point de vue des résultats, sur 5950 kg de semences escomptés, 768 kg ont déjà été produites, tandis que 1344 kg de légumes ont été récoltés sur 60 000 kg prévus. Signalons que nous sommes à la �in de la première phase du projet.

Photo 2: Entreposage de la récolte à Muzenga.

Ces faibles résultats par rapport aux attentes s’expliquent par plusieurs facteurs et faits :

-Culture maraîchère à Bururi. Avec la distribution des semences : oignons blancs (16Kg); Betteraves (8Kg), carottes (4Kg), choux �leurs (8Kg) et quelques grammes de piments et oignons rouges, les pépinières ont été réalisés.

•Les contraintes techniques auxquelles s’est heurtée l’exécution du projet ; •Le retard accusé dans la préparation et la mise en place de la phase I ; •Lenteurs des associations •Manque des terrains voulus

Les semences ont été accompagné des intrants minérales (1650 Kg d’engrais : Urée, NPK et DAP) ainsi que du matériel de jardinage et celui agricole (râteaux : 40 pièces ; houes : 40 pièces ; pulvérisateurs : 8 pièces ; des tuyaux d’arrosage : 12 rouleaux ; des arrosoirs: 40 pièces; des pompes à eau mécaniques + accessoires : 12 pièces; fourches : 8 pièces ; pelles : 40 pièces ; tridents : 40 pièces; Filets d’ombrage : 6 ballons).

Malgré les résultats légèrement en dessous des attentes, celles réalisées ont permis aux associations productrices d’avoir un revenu de 688 500 BIF. Certaines quantités de légumes et de semences ont également été partagées entre les membres des associations investies dans le programme pour la consommation dans leurs ménages respectifs, et pour les emblavements des jardins privés.

« L'encadrement de Floresta nous est d'une grande utilité. Maintenant nous sommes plus avisés sur les questions en rapport avec l'agriculture qui ne détruit pas l'environnement. »

2

Marie BARAGERERANYA, Buringa, Bubanza.

3. Epargne et crédit

Les champs écoles ont pu réaliser des pépinières communautaires comportant : chacune 2 rangées sur 2 étagères, dont chacune mesure 1m de large sur 8 m de longueur. Les pépinières sont bien entretenues et bien couvertes ; l’arrosage est régulier.

Dans le programme d’épargne et crédit 20 groupes sont maintenant actifs, dont 11 à Rutana et 9 à Bubanza et Bujumbura-Rural. Les béné�iciaires manifestent un engouement pour ce programme et nombreux sont ceux qui sont satisfaits par son utilité.

D’autres associations ont également effectué des pépinières pour divers les types de légumes. Actuellement, elles assurent l’entretien et l’arrosage des pépinières le repiquage étant déjà fait pour certains et est en cours pour les autres.

Mme Bamboneyeho Pélagie de Muzye a dit : ‘‘Uwu mugambi waje kudufasha mu migambi mito mito turangura, ubu narashoboye gufata ingurane ntoya kugira nshobore kurangura ibifungurwa vyo gushora mw’isoko hama inyungu igafasha umunryango’’. (Le programme est venu nous aider dans des microprojets que nous avions. J’ai pu contracter un petit crédit pour vendre des aliments au marché et les revenus issus de cette activité viennent aider la famille.’’

A titre illustratif, l’association Turanyinzara de Rwankona cultive actuellement des choux sur une (super�icie de 25mx80m), de la betterave (super�icie de 25mx80m) et de la Morelle (mêmes super�icies).

4. Formations

Dans le cadre du projet �inancé par BPRM (Bureau of Population, Refugees, and Migration) et exécuté conjointement par World Relief Burundi, une formation sur les bonnes pratiques agricoles et la lutte intégrée des maladies et ravageurs des plantes, a été organisée, dans les communes de Kibago et Mabanda.

Photo 3: Entretiens des champs de choux et de betterave à Rwankona, Bururi.

La formation a beaucoup insisté sur les maladies de la banane (Banana Xanthomonas Wilt: BXW) et du manioc (Striure Brune et la mosaïque sévère du manioc) car ils sévissent trop dans les régions ci-haut citées.

2. Programme d’Apiculture

A Bururi, le programme d’apiculture continu d’accroître. Sur les 3 ruches avec qui le programme a commencé, 27 ruches se sont ajoutées ; avec des abeilles à l’intérieur.

Une autre formation a été faite également dans le cadre du même projet sur la prévention, la gestion et la résolution paci�ique des con�lits dans la commune de Kayogoro.

Néanmoins, le miel n’a pas encore été cueilli car on a privilégié l’accroissement des ruches. La cueillette est prévue pour le mois de Juin 2013 pour toutes ces ruches.

Photos 5: Participants entrain de suivre les enseignements sur la prévention, la gestion et la résolution paci�ique des con�lits, à Kayogoro.

Dans le but de promouvoir le programme d’épargne et crédit, quatre formations pour le programme "Village Savings and Loans Associations" ont été organisées, deux à Bubanza et Bujumbura Rural et les deux autres à Rutana. Les béné�iciaires ont vu leurs capacités renforcées sur le thème de l’initiative d’épargne et crédit.

Photo 4 : Ruches d’abeilles à Rwankona, Bururi.

« La production du miel n'est pas seulement bénéfique pour générer des revenus à nos ménages. Nos enfants en ont également besoin pour ses vertus thérapeutiques. » Sylvère BUCUMI, Rwankona, Bururi.

3

Un atelier sur le plaidoyer et le lobbysme a été organisé par EIRENE Grands-Lacs. Floresta a délégué l’Administrateur Assistant pour y participer. Le but était de savoir l’utilité, les moyens et l’approche qu’il faut emprunter pour parvenir a faire accepter ou faire passer son idée, son projet ou ses aspirations à certaines cibles de personnes.

Robert Morikawa, cadre de Plant with Purpose a dispensé deux formation sur les thèmes de la ‘‘gestion rationnelle des sols et l’utilisation des arbres fertilisant dans les champs’’ et l’autre sur ‘‘l’approche de la gestion des bassins versant comme outil de plani�ication’’. Les participants étaient les représentants des associations avec lesquelles nous travaillons et le personnel de Floresta Burundi.

A la date du 23/08/2012, Mme Elodie Derain Bihannic, Coordinatrice des petits subventions à l'Ambassade des Etats Unis d'Amériques au Burundi a visité deux sites du projet de Macro propagation des bananerais soutenu par l'Ambassade des Etats-Unis d'Amériques au Burundi. La visite avait pour but de se rendre compte des réalisations pour la première phase du projet et évaluer les besoins. Une équipe de l’IFDC ( International Fertilizer Development Center), a visité deux groupes que nous appuyons dans le but de constater où ils vont installer les champs de démonstration et aussi pour s’imprégner des réalités de terrain, dans le cadre de notre partenariat dans le projet CATALYST II. Les associations qui ont été visités sont Dushirehamwe de Muzye et Turwanyinzara de Gitanga.

Deux formations sur les thèmes : « production des semences maraîchères » et « Récolte et entreposage des semences maraîchères » ont été dispensées à 46 leaders des associations œuvrant dans Bujumbura Rural. Cela a été fait dans le but de renforcer leur capacité en matière de maximisation de leur production mais aussi pour les inculquer des nouvelles techniques d’emballage et d’entreposage de leur production.

Robert Morikawa et Christi Huizenga, deux cadres de Plant Wih Purpose ont effectués eux aussi une visite d’une semaine dans les différentes zones où Floresta-Burundi intervient. Le but de cette visite était de se rendre compte des réalisations de Floresta-Burundi au courant de l’année 2011-2012 et évaluer l’impact qu’ils ont eu sur la vie des membres des communautés où Floresta intervient.

Dans le cadre du projet soutenu par l’ambassade du Royaume de Belgique au Burundi, Kaat Matthys, Chargée de programmes à la Coopération au Développement, a visité, en dates du 25 et 27/09/2012, les champs de nos béné�iciaires se trouvant à Bubanza/Bujumbura Rural et Rutana, pour s’enquérir des réalisations faites et aussi évaluer l’impact de ces dernières sur les communautés dans lesquelles nous travaillons. Apres avoir vu et apprécié les réalisations des nos béné�iciaires, elle les a encouragé à travailler davantage pour leur auto développement.

Photo 6: Formation des leaders sur la « production des semences maraîchères » faite à Buringa.

Une formation sur la théologie du travail a été également organisée avec un groupe de jeunes de la communauté des assemblées de Dieu à Bwiza, pour un nombre de 80 participants.

Photos 8: Les béné�iciaires qui offrent un régime de banane au visiteur.

6. Conclusion

Photo7: Photo du groupe des participants au séminaire de théologie du travail à Bwiza.

Au terme de ce trimestre, on peut dire que le début de l’année �iscale a été satisfaisant. Mais certains dé�is ont été rencontrés dans la réalisation des activités ci-haut citées. Des facteurs tels que le dé�icit hydrique, mais aussi certaines maladies et ravageurs ont occasionnés des pérturbations dans le bon déroulement des activités. Mais signalons que dans l’ensemble les activités ce sont bien déroulés et espérons que pour le trimestre à venir, les résultats vont continuer dans le même sens.

5. Visites et réunions.

En dates du 17 au 21 Aout 2012, le Directeur a effectué une mission de travail à Nairobi, au Kenya.

Le but de la mission était de rencontrer d’autres intervenants dans la thématique de Théologie du Travail et faire des contacts avec des partenaires potentiels de FlorestaBurundi.

Méditation:

4

En effet, les perfections invisibles de Dieu, sa puissance éternelle et sa divinité, se voient comme à l'oeil, depuis la création du monde, quand on les considère dans ses ouvrages.. Romains 1:20

Remerciements Floresta Burundi remercie ses partenaires pour leur soutien, notamment : le Ministère de l'Agriculture et de l'Elevage et ses directions provinciales, les administrations locales,Plant with Purpose, FAO, l'Ambassade des Etats-Unis au Burundi, l'Ambassade du Royaume de Belgique au Burundi, BPRM/World Relief Burundi, CIALCA, Help Channel Burundi et les associations partenaires. Floresta-Burundi remercie également son personnel qui se dévoue pour la réalisation de toutes les activités précédement citées.

Floresta Burundi, BP 6070 Kinindo – Bujumbura BURUNDI Tél. +257 22505109 E-mail : [email protected] / Web: www.florestaburundi.org