Il est vivant - Troisanges.com

4 downloads 4 Views 2MB Size Report
Il est vivant. (Pour la Leçon 3). Narrateur: À l'aube du dimanche, le premier jour de la semaine, la terre tremble. Marie- Madeleine,. Marie, la mère de Jésus, ...

Il est vivant (Pour la Leçon3)

Narrateur:

À l'aubedu dimanche,le premierjour de la semaine,la terre tremble.Marie-Madeleine, Marie, la mère de Jésus, et Salomé, chargéesdes aromatesnécessairespour l'embaumement du corps de Jésus, marchentversle tombeausituéà l'extérieur de Jérusalem.

Marie-Madeleine:

Narrateur:

Pierre et Jean:

incompréhension. ) Pierre:

Premier ange:

Pourquoi cherchez-vousparmi les mortsceluiqui est vivant?

Secondange:

Venez,voyezl'endroitoù on l'a couché. Voyez qu'il n'y a personne. Il est ressuscitécommeil vous l'avaitdit.

Parti!

la tête est bien plié dans un coin. C'est vraiment étrange! (Pierre et Jean s'éloignent de la tombe et retournent en ville. Marie reste là. En pleurs, elle va d'un pas hésitant vers le tombeau, puis repart en sanqlotant.)

Jésus:

(Apparaîtprès de la tombe.) Femme,pourquoi pleures-tu? Quecherches-tu?

Marie-Madeleine:

Jésus:

MaisMarie-Madeleine n'entrepas pour voir. Elle laisse tomber ses aromates, relèvesa robe, et se met à courir vers Jérusalem.

Jésus:

Pierre et Jean:

(Jaillissant dansla chambrehaute.) Pierre, ils ont volé le corps du Seigneuret nousne savonspasoù ils l'ont mis.

(Elletend les bras vers lui et crie Maître,mon Maître!

(En reculant.) Marie,ne me touche pas. Jene suispasencoremontévers monPère.Retourne vers mesamis,mes disciples,et dis-leurqueje vaisvers mon Pèreet votre Père,vers monDieuet votre Dieu.

Marie-Madeleine: Marie-Madeleine:

S'il vous plaît,Monsieur, si vous l'avezmisailleurs,dites-le-moi, et je prendraisoinde lui commeil le faut.

Marie.

Marie-Madeleine:

Narrateur:

('est étrange. Le drapde

l'ensevelissement est par terre, mais le linge de

Messoeurs,qui va nous rouler la pierrequi fermela tombe?

Personne ne peut répondre,mais quandla tombe est visible,ellesvoient que la pierrea déjàété roulée.L'entrée est ouverte: sombre, béante. Nerveusement,d'eux d'entre elles entrent.La tombeest vide! Le corpsa disparu! Soudain,deux hommesse dressentdevantelles,vêtus de blanc. Lesfemmessont terrifiées.

(Sortentde la tombe,clignentdesyeux et secouent la tête avec

(Jaillissantdansla chambrehaute. Il est ressuscité! Il est ressuscité Jel'ai vu de mespropresyeux!

(Adaptéde WalterWangerin,Jr., TheSimple TrothA BareBanes Bible, NickelPress, Indianapolis,Ind., 1996, p.137-141).

Pierre courthors de la chambre,se hâtantvers la tombe,avecJeansur ses talons. Marieles suit vers le tombeau.

95

Un cow-boy au Soudan (Pourla Leçon4) Joseph

a des

peau

noire

dans

le sud

pour leur

trouver bien

cheveux

et brillante. du Soudan. des

le plus

noirs

Joseph

pâturages

Cette

très

courts

appartient tribu

pour

et une

se déplace ses

troupeaux.

bâton et une lance appelée kokap.

magnifique

à la tribu

des

de lieu

Oinka en lieu

Le bétail

est

précieux.

Joseph utilisait la lance

pour pêcher du poisson dans le lac ou la rivière. Si un animal sauvage l'attaquait,

il pouvait

utiliser sa lance pour tuer

l'animal. Joseph ne prenait pas de repas avec lui. les garçons mangeaient ce qu'ils pouvaient attraper ou trouver. Parfois ils

Sept ans

prenaient des poissons avec leurs lances et les faisaient rôtir

À sept ans Josephvivait dans un petit villagedu sud du Soudanpastrès loind'un fleuve,le Nil Blanc.(Lelocalisersur unecalte).C'estunetrès bonnerégionpour éleverdu bétail, parce que les prés y sont vastes, verts, garnis de hauts buissons,et de terres boiséesfraîcheset ombragées. D'aussiloin qu'il se souvienne,Josephs'est levéchaque matinavantle soleil lui-même. Chaquematin il enfilaitses pantalonset sa chemiseet sortait. Il aimaitle parfumet les sons du lever du jour. L'air était chargé de l'odeur des alimentsqui cuisaientsur un feu de bois dans la petite hutte servantde cuisine.Lescoqschantaient,et le bétailfaisaitde légersbruitsen s'éveillantdu sommeilde la nuit. La maisonde Joseph,appeléeun tukulétait une hutte faitede grossesbranchesrecouvertesde boueet d'untoit en herbes. Le sol était en terre battue. Lui et sa famille dormaientsur des nattestresséesétaléessur le sol. Le père de Josephavait un grand troupeau, plus d'un millierde têtes. Dèsqu'il avaitmangéun morceaude painet bu quelquechosede chaud,Josephcourait rencontrerles autresgarçonspour amenerpaîtreles vaches. Lesfrères et les cousinsde Josephl'aidaientà conduire le troupeaudansdes prés où l'herbeétait fraîcheet verte. Deux ans plus tard, quand Joseph eut neuf ans, il commença à aller à l'écolepour apprendreà lire et à écrire.Il allaità l'écoleà mi-tempset gardaitle bétailà mi-temps.

sur un feu. D'autres fois ils grimpaient

.À quatorze ans Josephavait 14 ansquandla guerreau Soudans'étendit dans sa région. L'école du village fut fermée. Josephfut envoyégarder le bétailà pleintemps.Commeil était le plus âgé de ses frères et cousins,il était en chargede tout le troupeauet de tous les autrescow-boys. Josephmontrait le chemindu pâturageet trouvait un endroit où l'herbe était assez abondante pour tout le troupeau.Puis,luiet lesautresgarçons,s'éparpillaientautour du troupeauafin qu'aucunebête ne s'éloigneet ne soit en danger. Ils gardaient les yeux bien ouverts à cause des animauxsauvages-lions, hyènes,léopards. Pourse protégerlui-mêmeet sesbêtes,Josephportaitun

96

sur un cocotier

et

cueillaient quelques fruits. Joseph savait quelles racines étaient bonnes à manger. l'une d'entre elles s'appelait kai: Elle avait un peu le goût de la carotte. Une autre racine que les garçons déterraient était le a/os. Ils mangeaient ces légumes tout en travaillant. Joseph regardait

le soleil avancer dans le ciel bleu, et

quand il approchait de l'horizon, il appelait les autres garçons. C'était le temps de ramener le troupeau au village. Ils faisaient entrer les bêtes dans leurs étables pour la nuit. Souvent, en attendant

le souper, les garçons jouaient au adier, un jeu

similaire au soccer ou au hockey. Ils se divisaient en deux équipes et essayaient de marquer des buts entre les poteaux du but de l'autre camp. Ils n'avaient pas de ballon de foot et se contentaient

d'une balle en bois. Elle était très dure et

pouvait blesser si elle atteignait un autre garçon. Après le jeu, les garçons rentraient chez eux pour souper d'un gruau de maïs et de lait.

Joseph grandit À causede la guerre,biendesgensdurentquitterleursvillagespourallerdansd'autresrégionsplussécuritaires. Beaucoup allaientà Khartuum, la grandevilledansle norddu pays. Josephquittasonvillageet s'en allaloin,très loinde chez lui pour échapperaux dangers de la guerre. Il partit en Éthiopie.(Montrercepayssur la carte.) Pendantqu'il étaiten Éthiopie,Josephentendit parler de Jésus.Il découvritque Jésusl'aimaittant qu'il était mort pour lui. Il apprit aussique Jésusallaitbientôtrevenirpour prendreavecluitous ceuxqui l'aimaientafin qu'ils viventaveclui dans le ciel, là où il n'y auraitplusde guerreet plusde réfugiés! Quandl'églisedemandadesvolontairespouraller porter le messagede l'amourde Jésusdansles villagesoù les gens n'avaientjamais entenduparler de Jésus,Josephse porta volontaire. Aujourd'huiil est un ouvrierpour Jésusdansune régionappeléela NouvelleCush.Il avaitl'habitudede prendre soin des vachesde son père, maismaintenantil prendsoin des brebis et des agneauxde Dieu,afin de s'assurerqu'ils sont à l'abri de Satan.

Désarmé (Pour la Leçon8)

Joëlest danssa chambre,vêtu d'un shortet d'uriT-shirt.

(Ami # 1 sort, en passant devant ioe. ioe tremble un peu sous son T-shirt trempé. Ami # 2 entre, portant une revue et un pistolet à eau.)

Accessoires: Vousaurezbesoind'un pistoletà eau (que vouspassezd'un personnageà l'autre),de livresou d'un sac à dos, d'une revue.

Ami # Z: Joe,il fautquetu regardescetteimage! (1llui montre la page centrale de la revue. ioe prend la revue et l'ami # 2 l'arrose). Pas mal, hein?

Personnages: Joe Chrétien,un lecteur (sur le côté), les amis 1,2,3.

Joe:

Je ne sais pas... Je veux dire que tu ne devrais vraiment pas lire ce genre de chose. (Ami # 2 l'arrose encoreune foIs.) Maisc'est vrai qu'elleest

pasmal... (Joes'éveille,baille,s'étire, et se gratte. Il se lèveet ouvrela porte de la garde-robe.)

Lecteur:

Fortifiez-vousdansle Seigneur,et par saforce toute-puissante.Revêtez-vousde toutes les armes de Dieu, afin de pouvoir tenir ferme contre les rusesdu diable.Il

Ami # 2: Quais Jete montrerai le reste plus tard. (II

sort.)

Il

Joe:

Brrr... Il commence à faire froid. Jepensaisqu'il devaitfairechaudaujourd'hui.

(Ami # 3 entre avec un pistolet à eau.)

Voussavez,il vafairetrès chaudaujourd'hui.Jecrois queje vaisporterseulementce quej'ai sur le dos. (II attrapeson sac à dos et se dirige versla potte.)

Ami # 3: Joe,tu devraisentendrece que ton copainAlex dit de toi! (II arroseioe.) Quelami,hein! (II arroseioe de nouveau.) Sij'étaistoi,je serais vraimenten colère! ('est un vrai crétin! (II

rL 'ami # 1 entre, portant son sac à dos et un pIstolet à eau.)

arrose une troisième fois ioe en sortant.)

Joe:

(Arrêtel'ami # 1.) Hé,quefaisons-nousen biologie aujourd'hui?

Ami # 1:

Ce sera amusant. M. Bastien va montrer une vidéo sur la théorie de l'évolution et du bigbang. (II tire sur le visage et la tête de ioe avec le pistolet à eau.) Puis il parlera de la façon

Joe:

(Grelottant.)Pourquoiest-cequej'ai si froid?

Lecteur:

Il

Fortifiez-vous dansle Seigneur et parsaforce

toute-puissante.Revêtez-vousde toutes les armesde Dieuafinde pouvoirtenir fermecontre les rusesdu diable."

dont nous avons évolué à partir du calmar. (II arrose ioe sur la poitrine). En fait, c'est plutôt

intéressant. Joe:

(Adapté de Youth Workers Encyc/opedia:Nl; GroupPublishing, Inc" Loveland,Colo" 1994, p. 265-266, Avec autorisation,)

Bien,jene croispasà l'évolution,maispeut-êtreque la vidéosera bonne.

97

Merveilleuse Grâce Paroles et musique: Monique Lemay

Lam

Do

2.

Parfois, la vie te déçoit, Tu dis: préjugés, vous voilà! Mais qui, qui donc m'acceptera? Parfois, ton coeur dit tout ça. . .

Fa

3.

Rém

Parfois, la vie te déçoit, Tu dis: Je suis faible, et voilà! Mais qui, qui donc me soutiendra? Parfois, ton coeur dit tout ça. . .

Paroles et musique: (Ç)Monique Lemay. Avec permission.

98

Sol

~

S'II.

Fa

99

(Un Seul Coeur, Une Seule Âme, (ont.

2. Sur la route étroitequi nousmèneau ciel, Nous marchonsheureux,sansnousarrêter; Les soucisne sauraientnousdécourager, Les plus forts soutiennentles plus faibles. . REFRAIN: Nous,c'estd'un seulcoeurquenouscheminons, A traverslespeines,à traversles souffrances,oh! C'~std'uneseuleâmequenoustravaillons Jusqu'augrandretourdu Seigneur!

*Paroleset musique: @MoniqueLemay. Avec pennission.

100

Paroles et musique: Monique Lemay

Corn-mentpour-rais-je, Sei-gneur,cha-quejour Te seT- vir,-

-..I==.:~-r~r~~-,-, Com-ment pour-rais- je,

Co'

Co'

-

Co'

~

Sei-gneur, cha-que jour Te ser~

1

. 1

..

Voi

Fa#m

-ci

mes deux mains et voi

- ci

-

Mim

mon coeur,.

Voi ci mes mains et mon

nir?

La?

-



-

Voi ci mes ta lents prêts pour le

-:_: coeUf,

-

Fa#m

la

- beur:

-'~'-'-~'~C-::.

Sim

mes ta- lents pOUf le

la -

-c:J

101

(Comment Pourrais-Je,Seigneur?, cont.)

FlN

1,2, 3e fois (la 3e fois, enchaîner jusqu'à FIN)

Sim

La?



La?

Sol





Ré RéSus Ré

Mim

v -'

Oh,quemedé-vo-re le zè-le de Tamai- son!

-. beur:

son!

de

---:

FIN

1, 2, 3e fois (la 3e fois, enchaîner jusqu'à FIN)

~

~

===-~~ ===; ~

-=-- F~~=:==.;~--

--

F: ~

2. Commentpourrais-jepour Ta causeme dépenser? (Commentpourrais-jepour Ta causeme dépenser?) Commentpourrais-jeavecmesfrèresme déployer? (Commentpourrais-jeavecmesfrèresme déployer?) Voici ma force, voici majeunesse, (Voici ma force, majeunesse) Voici majoie remplie de hardiesse: (Ma joie remplie de hardiesse:) Oh, que me dévorele zèle de Ta maison! (De Ta maison!)

3. Commentdevantl'ennemipouvoir resterdebout? (Commentdevantl'ennemipouvoir resterdebout?\ Commentdevantles outragesne paslâchertout? (Commentdevantles outragesne paslâchertout?) Voici mesprièresqui montentvers Toi, (Mes prièresmontentvers Toi) Viens vite, Seigneur,encourage-moi, (Viens vite, encourage-moi) Pour que me dévorele zèle de Ta maison! (De Ta maison!)

Paroleset musique:(0 Monique Lemay. Avec permission.

102

son!-

-~

-

Ta mai son!