La dysphasie - Réseau Santé Langage

13 downloads 5 Views 75KB Size Report
La dysphasie. Présentation pour le Réseau Santé Langage. 15 janvier et 29 janvier 2009. Anne Céline Asselin. Orthophoniste. Centre de Référence des ...

La dysphasie Présentation pour le Réseau Santé Langage

15 janvier et 29 janvier 2009 Anne Céline Asselin Orthophoniste

Centre de Référence des Troubles Spécifiques du Langage

Plan • • • • •

Définition le retard de langage  dysphasie Critères diagnostiques d’exclusion Critères diagnostiques positifs Prise en charge.

*Définition La dysphasie est un trouble structurel, primaire, sévère et durable de l'apprentissage et du développement du langage oral. • Environ 1% de la population en France. • Prédominance masculine

*Dysphasie ou… • troubles spécifiques du langage" ou SLI ( Specific Language Impairment, Tallal 80) en français : T.S.L. • audimutité (Ajurriaguerra et al., 1958) • aphasie congénitale (Benton, 1964) • trouble développemental du langage (Bishop et Rosenbloom, 1987

La Dysphasie ou Retard de langage ?

• Difficulté diagnostique avant 6 ans. • Pronostic précoce intéressant mais peu fiable…

*La Dysphasie Retard de langage Traits caractéristiques des retards simples de la parole et du langage. • Les troubles obéissent au principe de facilitation • les maladresses syntaxiques appartiennent au répertoire du langage enfantin • homogénéité de l'ensemble langagier et compétences intellectuelles.

*La Dysphasie ou Retard de langage ? Retard de langage: • Pronostic favorable en général avec la rééducation si l'enfant est équilibré sur le plan psychologique • amélioration nette avant 6 ans notamment avec l'aide de la rééducation.

Critères du diagnostic Trouble spécifique. et Trouble sévère. et Trouble durable.

*diagnostic

Une spécificité du trouble mais un diagnostic d’exclusion….

Critères d’exclusion • • • •

Pas de déficit sensoriel Pas de malformation organes phonateurs Pas de déficit intellectuel Pas de lésion cérébrale acquise ni congénitale (malformation cérébrale, micro céphalie…)‫‏‬ • Pas de trouble envahissant du dvlpmt. • Pas de carence éducative

Critères du diagnostic L’exclusion encore… TALLAL en 1981 • Pas de surdité (ni otite répétées)‫‏‬ • Intelligence normale QIP>85 • Pas de troubles émotionnels ou comportementaux massifs. • Pas de signes neurologiques(bucco faciale, trauma, épilepsie)‫‏‬

La spécificité • La dysphasie est neurologique • Mais développementale • pas secondaire à une pathologie acquise • Ce n’est pas non plus un trouble transitoire

Un trouble spécifique Une anomalie structurelle congénitale affectant le développement des bases cérébrales du langage (Trauner et coll., 2000)

Un trouble neurologique…mais Quelques troubles neurologiques excluant le diagnostic de TSLO. • Apraxie bucco faciale : malformation bi operculaire • Insuffisance vélo palatine • Régression: aphasie acquise :Landau kleffner.

Pas de déficit sensoriel…mais • La surdité profonde exclut le diagnostic • La surdité moyenne (à 30 ou 40db) peut expliquer un trouble modéré du langage oral et non un trouble sévère. • Mais l’aggrave

prise en charge.

Pas de déficit intellectuel…mais • Le déficit intellectuel: Doit être confirmé par un test psychométrique non verbal, parfois peu fiable avant 5 ans: • QIP - 2 ds / âge interférant avec la communication sociale et les performances académiques.

La sévérité Importantes variations individuelles dans le développement normal du langage chez le petit. problème langagier lorsqu’il n’y a : • aucun mot signifiant à 18 mois, • aucune association de 2 mots (« papa parti, « maman dodo ») à 30 mois. • A 3 ans , pas de phrases, n’utilise pas le « je »

La sévérité • À quel âge? 3 – 4 ans les critères de sévérité: • – Inintelligible • – Agrammatique • – Trouble de la compréhension

La sévérité

• malgré la rééducation orthophonique…peu d’évolution…

• ………….vers un trouble durable?

DURABILITE • La dysphasie est un trouble structurel qui malgré la rééducation persiste durablement dans la sévérité des symptômes.

Quelques signes positifs… • Marqueurs positifs mais non spécifiques. • • • • • •

Hypo spontanéité verbale. Trouble phonologique. Complexification.. Trouble d’évocation lexicale. Dyssyntaxie ou agrammatisme. Trouble de l’informativité du discours. Trouble de la compréhension.

Classification • Isabelle Rapin et Doris Allen et CL. Gérard Dysphasie:

• Expressive • Réceptive.

Formes cliniques Dysphasie Expressive

troubles phonologiques lexicaux, syntaxiques compr. meilleure

Dysphasie receptive

capacités de décodage répercussions sur fonctions expressives

pragmatique sémantique Perception compréhension

syntaxe

PRODUCTION expression

Lexique Phonologie Phonétisme

Association de trois marqueurs de déviance

Les atteintes au différents niveau du langage • Phonologie : choix et organisation des sons pour constituer un mot. • Syntaxe : choix et organisation des mots pour constituer une phrase. • Lexique : vocabulaire de référence et son organisation. • Sémantique : signification des mots et des phrases, contenu du langage. • Pragmatique : utilisation du langage, rôle de communication.

Classification • • • •

Dysphasie Phonologique-syntaxique. Dysphasie de production phonologique . dysphasie réceptive ou Agnosie auditivo-verbale Dysphasie Lexicale-syntaxique ou dysphasie de type mnésique.

• Sémantique-pragmatique.

Pour établir un diagnostic… • un examen médical , une anamnèse,,, • des examens neurologiques et /ou neuroradiologiques • un examen psychiatrique • un bilan psychologique complet (bilan psychométrique et test projectif)‫‏‬ • un examen psychomoteur (éventuellement) • un bilan Orthophonique • un examen audiométrique

Pour établir un diagnostic…

• Nécessité d’une synthèse … • De la prudence • Du temps (pas de conclusion avant l’âge de 6 ou 7 ans) et évolution

Le vécu des patients Des enfants: • Très conscients de leur trouble productions.

contrôle des

• « Empêchés. »(dans la dysphasie phono syntax)‫‏‬ • En souffrance. • Un désir de communiquer+++ mais mauvaise image de soi.

La prise en charge orthophonique • Souvent une rééducation orthophonique intensive. (2 ou 3 séances par semaine)‫‏‬ • • • •

Spécifique: Accès au langage écrit rapide. Méthode des jetons… Imprégnation syllabique… Makaton… et toute l’inventivité des orthophonistes….

La prise en charge • Un soutien psychologique peut être nécessaire et bénéfique. • Psychomotricité/ ergothérapie • Aménagements scolaires et/ou cursus scolaire adapté (clis, upi..)‫‏‬ • Beaucoup de bienveillance à l’école.

Pour un diagnostic réalisé par une équipe pluridisciplinaire Centre de référence des troubles spécifiques : Dr Marie Husson

CHU Pellegrin , Hôpital des enfants , place Amélie Raba Léon 33076 Bordeaux cedex Secrétariat: 05 56 79 61 99 (Madame Le BOZEC)‫‏‬

Pour aider les familles dans leur démarche…

Des associations: • AAD. (association Avenir Dysphasie)‫‏‬ • Girondys. •

http://www.dailymotion.com/relevance/search/DYSPHASIE/video/x74rlp_maximev1_lifestyle