La générosité - Cndp

6 downloads 8 Views 55KB Size Report
creux et plein d'ordure », disait Pascal. C'est qu'il n'est empli, presque tou- jours, que de soi. André COMTE-SPONVILLE,. Petit traité des grandes vertus,.

Donner

1

La générosité

J

e ne voulais que poser la question d’argent dans sa plus grande netteté, et pour cela globaliser, il faut bien, les budgets familiaux. Donc, nous y revoilà : quel pourcentage de vos revenus familiaux consacrez-vous à des dépenses qu’on puisse appeler de générosité, autrement dit à un autre bonheur que le vôtre ou celui de vos intimes ? Chacun répondra, pour son compte. Mon idée est que nous serons presque tous en dessous de 10 %, et même bien souvent, faites le calcul, en dessous

de 1 %… J’entends bien que l’argent n’est pas tout. Mais par quel miracle serions-nous davantage généreux dans les domaines non financiers ou non quantifiables ? Pourquoi aurions-nous le cœur plus ouvert que le porte-monnaie ? L’inverse est plus vraisemblable. Comment savoir si le peu que nous donnons, c’est générosité, vraiment, ou bien si c’est le prix de notre confort moral, le petit prix de notre petite bonne conscience ? Bref, la générosité n’est une vertu si grande, et si van-

page 22

tée, que parce qu’elle est très faible, en chacun, que parce que l’égoïsme est le plus fort, toujours, que parce que la générosité ne brille, le plus souvent, que par son absence… « Que le cœur de l’homme est creux et plein d’ordure », disait Pascal. C’est qu’il n’est empli, presque toujours, que de soi.

André COMTE-SPONVILLE, Petit traité des grandes vertus, Perspectives Critiques, PUF, 1995.