Le bois dans la salle de bains

18 downloads 10 Views 245KB Size Report
Sensible à l'eau et à l'humidité, le bois s'installe pourtant de plus en plus dans la ... Grâce à leur fabrication en bois de ... plan-vasque, de meubles et même.

MATERIAUX

Le bois dans la salle de bains

32

Grâce à leur fabrication en bois de teck, l'une des meilleures essences imputrescibles, cet imposant meuble (Royal Botania) de salle de bains classique ainsi que l'habillage de la baignoire n'ont rien à craindre du ruissellement de l'eau ou de l'humidité ambiante. Ce bois se marie ici à merveille avec le granite Jasberg utilisé pour créer le plan-vasque du mobilier et avec le revêtement de sol en carreaux céramique façon “Pierre bleue”. Réalisation: J. Wauters

Sensible à l'eau et à l'humidité, le bois s'installe pourtant de plus en plus dans la salle de bains. Ce n'est pas si étonnant quand on sait qu'il a fait largement ses preuves sur les bateaux. Cependant, sa nature vivante le distingue de la plupart des matériaux utilisés en milieu humide. Dans la salle de bains, il peut être en contact direct avec l'eau (plan vasque, caillebottis, parquet…) ou simplement cohabiter avec une humidité ambiante (lambris, habillages, meubles…). Ces deux cas de figure impliquent des mises en œuvre rigoureuses et toujours adaptées à l'usage auquel le bois est destiné. Moyennant quelques précautions et beaucoup de bon sens, c'est un matériau qui trouve sa place dans la salle de bains. D'une manière générale, il convient de distinguer les bois imputrescibles des autres.

Les bois imputrescibles La solution la moins risquée mais aussi la plus onéreuse consiste à choisir des essences de bois imputrescibles. Le teck est le plus célèbre d'entre eux, mais l'iroko, le merbeau, l'ipé, le jatoba ou le sipo peuvent le remplacer. Laissés bruts, ces bois se grisent lentement sous l'effet de la lumière mais s'ils sont huilés (à l'huile de teck), ils conservent leur

33

couleur et s'agrémentent d'un toucher soyeux. Ces bois peuvent également se vernir mais ce choix est contre nature. Il n'y a pas de limite à l'utilisation des bois imputrescibles dans la salle de bains car ils ne craignent pas l'eau stagnante. On les trouve ainsi sous forme de parquet, de plan-vasque, de meubles et même de receveur de douche.

Les bois vernis Quand les bois ne sont pas imputrescibles, ils se gonflent et se déforment au contact de l'eau. Il devient dès lors indispensable de les protéger. Les vernis polyuréthanes, très résistants, sont préconisés dans ce type de situation. Ce vernissage doit rendre le bois étanche à l'eau, il doit donc être très minutieux. Le bois est ainsi verni de tous les côtés et toujours avant la pose. La durée de vie de ces vernis peut atteindre dix ans mais le bois reste toujours vulnérable aux rayures et aux chocs éventuels. On déconseille donc les agencements en bois verni pour une utilisation familiale intensive.

Quelques principes pratiques • Quel que soit le bois utilisé, il faut éviter la stagnation de l'eau et favoriser son ruissellement. • Le débord créé par l'encastrement d'une vasque sur un plan crée immanquablement une stagnation en périphérie. La fixation par le dessous remédie à cet inconvénient.

1 6 2 7 3 4 5

9 8

10

• Au sol, seul le parquet en “pont de bateau” et en bois imputrescible est vraiment étanche. Vitrifier un parquet existant ne suffit pas à le rendre étanche. Quant au parquet stratifié, il n'est pas plus adapté au milieu humide de la salle de bains car si la surface est imperméable, ce n'est pas le cas des joints entre les lames. • Plus que jamais, une bonne ventilation est indispensable. En effet, si le bois verni ou huilé supporte d'être mouillé, il supporte moins d'être maintenu dans un état d'humidité permanente.

1 à 5. Judicieusement aménagée sur mesure sous les combles, en optimisant l'espace disponible, cette salle de bains adopte une ligne décorative épurée et moderne basée sur un mobilier très sobre en MDF laqué blanc, un carrelage uni et un plancher en bois de chêne. La tablette des lavabos et celle qui entoure la baignoire sont également réalisées en bois de chêne. Elles intègrent respectivement deux vasques en céramique (Duravit) et une baignoire en acier (Bettepur), alimentées par une robinetterie en inox signée Vola. Derrière les lavabos, le large miroir coulissant dissimule des espace de rangement. Sanitaires chez Desco. Réalisation : Lambrechts-Weygers 34

6&7. Par son inégalable dureté et sa résistance à l'humidité, le bois de teck est tout à fait indiqué pour l'aménagement d'une salle de bains. Dans cette réalisation, il a été utilisé pour composer le revêtement de sol ainsi que le plan de toilette dans lequel sont intégrés une vasque en céramique (Duravit) et sa robinetterie (Vola). Ce plan de toilettes coiffe un meuble en MDF blanc. La douche est ici intégrée derrière une paroi agrémentée de carrelages blancs. L'association du teck et de l'aménagement à dominante blanche donne à l'ensemble une ambiance sobre, plutôt zen. Sanitaires chez Desco Réalisation : Lambrechts-Weygers

8 à 10.

La conception des nombreuses boiseries est identique dans cette salle de bains et dans la salle de douche qui l'accompagne et elle fait appel tant pour le plancher que pour le mobilier ou l'entourage des miroirs au bois de teck de Birmanie. Ainsi le parquet est constitué de lames de 95 mm collées sur chape dans une pose de type “pont de bateau”. Ce genre de pose s'accompagne de joints généralement de couleur noire. Le plancher a subi une finition par huilage. Les meubles sous vasques, également huilés, ont été confectionnés sur mesure avec des portes à lames horizontales montées sur châssis en bois par des charnières invisibles. Ces 35

meubles sont recouverts d'un plateau en teck lamellé collé mais leur intérieur est équipé en mélaminé blanc marine. Conception: Architecte Sébastien Bailleux Décoratrice d'intérieur: Valérie Tilly

1 à 3. Intimement liée à la chambre à coucher attenante, cette salle de bains est l'exemple même de l'utilisation variée du bois dans un tel contexte. Ce ne sont pas moins de trois essences de bois différentes qui ont été utilisées ici. Ainsi le parquet flottant, spécialement conçu pour salle de bains par la firme Kährs, est fabriqué avec des lames en merbau, une essence asiatique de teinte généralement brun rouge. A

36

la différence du merbau, le bois employé pour l'habillage de la baignoire et du meuble-vasque est d'origine africaine. Il s'agit du niangon et sa teinte d'un rouge brunâtre se rapproche de celle du merbau. Enfin la paroi qui sépare la chambre à coucher de la salle de bains est conçue en bois de merisier. Ces boiseries sont ici associées à un carrelage mural de type "métro". Réalisation: Différence Bois 4 & 5. Dans cette salle de bains, le mobilier avec sa vasque intégrée, mais aussi la colonne de douche multifonction (modèle “Zanzibar”) et le caillebottis (fabrication sur mesure) qui l'accompagne sont en bois de teck massif. Cette colonne est abritée derrière une paroi de douche fabriquée sur mesure. Chez Lapeyre.

1 4

2 3 6 5 8

7 9

6 à 9. Dans cette réalisation comme dans beaucoup d'autres salles de bains, l'utilisation du bois ne se limite pas aux meubles ou au parquet du revêtement de sol. Ici, l'habillage de cette baignoire d'angle (Aquamass) est arrondi de manière à épouser parfaitement les contours du bain. Les deux meubles sous lavabos ainsi que les armoires de toilettes avec miroir sont de la gamme Newport. Sanitaire, robinetterie et mobilier chez FACQ Réalisation: J. WAUTERS 37