Le Petit Chaperon rouge - CRDP Aquitaine

133 downloads 56 Views 169KB Size Report
il s'agit de comparer deux versions du conte « Le Petit Chaperon rouge » à partir des albums suivants : « Le Petit Chaperon rouge » de J. et W. Grimm illustré ...

Le Petit Chaperon rouge Grimm , Perrault Charles , Mansot Frédérick, Hallensleben Georg Magnard Jeunesse, Gallimard Jeunesse, paru en 2009 (CE2, CM1, CM2)

Auteurs du dossier Brigitte MEDINACELI Suzy MALZIEU Annie DIBERT Joëlle LAURIAC Lisette BOSSUET réalisé le 04/2008

©CDDP de la Gironde - Inspection académique de la Gironde. Tous droits réservés. Limitation à l'usage non commercial, pédagogique et scolaire.

Table des matières Note de présentation

Page 3

Debut CE2 - Présentation des objectifs de cette étude

Page 4

Debut CE2 - Tableau comparatif entre les deux versions du conte

Page 5

Début CE2 - Séance 1

Page 7

Début CE2 - Séance 2

Page 8

Début CE2 - Séance 3

Page 9

Début CE2 - Séance 4

Page 10

Fin de Cycle 3 - Tableau comparatif entre le clip de Luc Besson et les deux versions du conte

Page 11

Fin de Cycle 3 - Séance 1

Page 12

Fin de Cycle 3 - Séance 2

Page 15

Fin de Cycle 3 - Séance 3

Page 16

Fin de Cycle 3 - Annexe 1 - Tableau à destination des élèves

Page 19

Fin de Cycle 3 - Annexe 1 bis - Tableau à destination des enseignants

Page 20

Fin de Cycle 3 - Bibliographie et sitographie

Page 21

©CDDP de la Gironde - Inspection académique de la Gironde. Tous droits réservés. Limitation à l'usage non commercial, pédagogique et scolaire.

Note de présentation Ce document se compose de deux dossiers distincts. – Le premier est destiné à des classes de début de cycle 3 (CE2) : il s’agit de comparer deux versions du conte « Le Petit Chaperon rouge » à partir des albums suivants : « Le Petit Chaperon rouge » de J. et W. Grimm illustré par Frédérick Mansot (Magnard Jeunesse) et « Le Petit Chaperon rouge » de Charles Perrault, illustrations de Georg Hallensleben, collection La clé des contes (Gallimard Jeunesse). – Le second est destiné à des classes de fin de cycle 3 et de début de collège (CM2/6e) : il s’agit de mettre en relation le clip de Luc Besson avec la version du même conte des frères Grimm et de Perrault. Il appartiendra aux enseignants de se concerter pour proposer à leurs élèves l’étude de ce conte, en début ou en fin de cycle 3.

©CDDP de la Gironde - Inspection académique de la Gironde. Tous droits réservés. Limitation à l'usage non commercial, pédagogique et scolaire.

Debut CE2 - Présentation des objectifs de cette étude Pourquoi ces albums ? Les contes traditionnels font partie d’un patrimoine que les élèves doivent connaître. Ce travail conduira les élèves à approcher les différentes versions d’un conte et à réfléchir sur la notion d’oralité à partir des documents annexes de l’ouvrage Gallimard. Comme pour le dossier CP/CE1 les qualités plastiques de ces éditions conduiront à faire des liens avec les Arts visuels à l’école. En effet le traitement des images apporte un intérêt singulier et supplémentaire à chacun des albums.

Quels choix pédagogiques ? Avant l’étude de ces albums, au cours des mois précédents, le maître lira ou fera lire à ses élèves quelques contes traditionnels sauf le petit chaperon rouge. Les séances proposées commencent quand la lecture autonome des deux ouvrages est faite par les élèves. Une attention particulière sera apportée à la moralité dans la version de Perrault.

©CDDP de la Gironde - Inspection académique de la Gironde. Tous droits réservés. Limitation à l'usage non commercial, pédagogique et scolaire.

Debut CE2 - Tableau comparatif entre les deux versions du conte Document destiné aux enseignants Dossier début de cycle 3 - CE2

Le Petit Chaperon rouge

Texte de Charles Perrault (1628-1703)

Genre

Lieux Époque

Caractéristiques du texte

Texte des frères Grimm Jacob (1785-1863) Wilhlem (1786-1859)

Conte écrit en langue française, avec un ensemble de contes : - 1erer cahier manuscrit Conte écrit en langue allemande et intitulé « Contes de ma mère publié avec un ensemble de contes l’Oye » (1695) dont la dédicace (1812) sous le titre : « Kinder und à Mademoiselle est signée de Hausmärchen ». Pierre Perrault d’Armancour Traduit sous le titre « Contes pour (fils de Charles Perrault). enfants-Contes de la maison ». - 1rere publication « Histoires ou Contes du Temps Passé avec des moralités (1697) de Charles Perrault. Campagne : village, forêt Indéterminée : « Il était une fois… » Source de l’auteur : texte de tradition orale, conte de nourrice, mais réécriture littéraire à destination de la Source des auteurs : texte de Cour d’où l’utilisation d’un tradition orale traduit de l'allemand, lexique recherché et parfois collectage d’une version qui met en même désuet. scène le chasseur et laisse la vie - Moralité à destination des sauve à l’héroïne.Texte traduit de adultes : l’héroïne est l'allemand. dévorée. « Les frères Grimm tenaient cette - Traits d’oralité dans le version d’une conteuse de texte : formulette de type descendance française qui mêlait incantatoire « Tire la dans sa mémoire les traditions chevillette, la bobinette allemande et française… ». cherra », onomatopées « Toc, Le dénouement différent a pu faire toc »… croire à une version indépendante - Passage du récit au dialogue mais ce dénouement est une

©CDDP de la Gironde - Inspection académique de la Gironde. Tous droits réservés. Limitation à l'usage non commercial, pédagogique et scolaire.

avec l’utilisation du vouvoiement par la fillette qui fait montre d’une grande aisance verbale. - Symétrie narrative en deux épisodes : arrivée du loup et dévoration de la Grand-Mère puis arrivée de la fillette et sa dévoration par le loup. Noter la brièveté elliptique de ces moments précis où le loup dévore ses proies. Choix pédagogiques

Voir dossier

contamination par la forme allemande du conte de « La Chèvre et les Chevreaux » (Paul Delarue et M.L Ténèze). Le conte populaire français Catalogue raisonné des versions de France en un seul volume. Édition Maisonneuve & Larose 1997 ; page 381 vol.1)

Voir dossier

©CDDP de la Gironde - Inspection académique de la Gironde. Tous droits réservés. Limitation à l'usage non commercial, pédagogique et scolaire.

Début CE2 - Séance 1 Objectif ●

Prendre connaissance des deux versions du Petit Chaperon rouge

Matériel Les albums suivants ●



"Le petit chaperon rouge" J. et W. Grimm illustré par Frédérick Mansot (Magnard Jeunesse) "Le petit chaperon rouge" Ch. Perrault illustrations de Georg Hallensleben (Gallimard Jeunesse)

Déroulement Sur 15 jours le maître donne un contrat de lecture aux élèves :

1 - Lire sur un temps de classe les deux albums proposés Le maître veillera à accompagner les élèves qui ont des difficultés de lecture. Ce travail se mènera en alternance par groupes d’élèves suivant le nombre d’albums.

2 - Mise au point de la compréhension Dire si ces histoires étaient déjà connues. Dire l’essentiel de chacune d’entre elles. Faire le point sur le titre, les personnages, la succession des événements, la fin. Laisser des traces de ces remarques dans le cahier de lecture.

©CDDP de la Gironde - Inspection académique de la Gironde. Tous droits réservés. Limitation à l'usage non commercial, pédagogique et scolaire.

Début CE2 - Séance 2 Objectif ●

Comparer trois moments clefs dans chacune des versions.

Déroulement ● ●

La classe est partagée en trois ateliers. Dans chaque groupe, les élèves travaillent par deux.

1 - Chaque tiers de la classe travaille sur l’extrait correspondant aux trois moments sélectionnés. Par deux les élèves relèvent sur affiche les passages identiques et les passages différents, en utilisant par exemple des crayons de couleur différente. Version GRIMM

Version PERRAULT

Le départ du Petit Chaperon rouge

La rencontre avec le loup

Le dialogue entre la Grand Mère et le loup

2 - Une mise en commun et mise au point du travail Les élèves auront à disposition une photocopie du tableau qu'ils complèteront.

©CDDP de la Gironde - Inspection académique de la Gironde. Tous droits réservés. Limitation à l'usage non commercial, pédagogique et scolaire.

Début CE2 - Séance 3 Objectif ●

Approche de la notion de version

Comparaison des fins de récit : ● ●

Perrault les deux dernières double pages. Grimm pages 46, 47

Déroulement Retrouver dans la version Grimm les pages qui correspondent à la fin de la version Perrault, noter que la fin n'est pas identique. Constater les fins différentes. A votre avis pourquoi Grimm a-t-il apporté cet épisode supplémentaire ? Dans les documents annexes de l'ouvrage Gallimard, le maître lit page 28 le chapeau du 1erer article. Il interroge les élèves sur le sens de l’expression « nombreuses versions ». Relever la date de la version Perrault et rechercher la date de celle de Grimm. Le maître continue la lecture de la page 28 et engage une discussion sur l’origine et la transmission des contes. Pour cela, il peut lire ensuite aux élèves des extraits des pages 29 et 31. Expliciter la notion de version et de variation

Travail de recherche : Dans la bibliothèque d’école et de quartier Recherchez tous les livres qui parlent du Petit Chaperon rouge. Les livres seront collectés pendant un court temps. Lors d’une séance ultérieure : Reprendre les livres récoltés lors du travail de recherche, identifier de quelle version ils sont les plus proches. Élèves et/ou maître présenteront les ouvrages retenus et sélectionneront quelques passages significatifs.

©CDDP de la Gironde - Inspection académique de la Gironde. Tous droits réservés. Limitation à l'usage non commercial, pédagogique et scolaire.

Début CE2 - Séance 4 Objectif ● ●

Attirer l’attention sur les expressions liées à l’époque de Charles Perrault. Comprendre le sens de la moralité.

Déroulement Le maître propose aux élèves De rechercher et noter à deux dans la version Perrault toutes les expressions qui les surprennent et qui ne sont plus utilisées. Sous la dictée des élèves le maître les écrit au tableau, les élèves proposent pour ces expressions une reformulation plus actuelle. Le maître lit la moralité Il demande aux élèves ce qu’ils en ont compris et mène un débat destiné à travailler la compréhension. Lecture de fables et explicitation du lien entre fable et morale. Évoquer le rôle de la morale (cf. dossier CE1 - Séance 6). Répondre par écrit à la question Dans la version Grimm : qu’a appris le Petit Chaperon rouge après son aventure ? Valider par un retour dans l’album. Établir un parallèle entre les dernières phrases du texte de Grimm et la moralité de Perrault.

Activités complémentaires Arts plastiques et mise en réseau : Se reporter aux propositions faites dans les activités CP/CE1.

©CDDP de la Gironde - Inspection académique de la Gironde. Tous droits réservés. Limitation à l'usage non commercial, pédagogique et scolaire.

Fin de Cycle 3 - Tableau comparatif entre le clip de Luc Besson et les deux versions du conte Clip et feuilletoir de Luc Besson

Genre

Lieux Époque

Publicité

Dans un bâtiment en ville Contemporaine

Références au

Texte de Charles Perrault (1628-1703) Conte écrit en langue française, avec un ensemble de contes : - 1erer cahier manuscrit intitulé « Contes de ma mère l’Oye » (1695) dont la dédicace à Mademoiselle est signée de Pierre Perrault d’Armancour (fils de Charles Perrault). - 1rere publication « Histoires ou Contes du Temps Passé avec des moralités » (1697) de Charles Perrault;

Texte des frères Grimm Jacob (1785-1863) Wilhlem (1786-1859)

Conte écrit en langue allemande et publié avec un ensemble de contes (1812) sous le titre : « Kinder und Hausmärchen ». Traduit sous le titre « Contes pour enfants-Contes de la maison ».

Campagne : village, forêt Indéterminée : « Il était une fois… » - Source de l’auteur : tradition orale, conte de nourrice, mais réécriture littéraire à destination de la Cour d’où l’utilisation d’un Source des auteurs : lexique recherché et tradition orale, collectage parfois même désuet. d’une version qui met en - Moralité à scène le chasseur et laisse destination des la vie sauve à adultes : l’héroïne est l’héroïne.Texte traduit de dévorée. l'allemand. - Traits d’oralité dans « Les frères Grimm le texte : formulette tenaient cette version de type incantatoire « d’une conteuse de Tire la chevillette, la descendance française qui bobinette cherra », mêlait dans sa mémoire les onomatopées « Toc, traditions allemande et

©CDDP de la Gironde - Inspection académique de la Gironde. Tous droits réservés. Limitation à l'usage non commercial, pédagogique et scolaire.

Caractéristiques du texte

Choix pédagogiques Propositions de débats

conte « Le Petit Chaperon rouge » (Images et script)

toc »… - Passage du récit au dialogue avec l’utilisation du vouvoiement par la fillette qui fait montre d’une grande aisance verbale. - Symétrie narrative en deux épisodes : arrivée du loup et dévoration de la grand-mère puis arrivée de la fillette et sa dévoration par le loup. Noter la brièveté elliptique de ces moments précis où le loup dévore ses proies.

française… ». Le dénouement différent a pu faire croire à une version indépendante mais ce dénouement est une contamination par la forme allemande du conte de « La Chèvre et les Chevreaux » (Paul Delarue et M.L Ténèze. Le conte populaire français Catalogue raisonné des versions de France en un seul volume. Édition Maisonneuve & Larose 1997 ; page 381 vol.1)

Voir dossier

Voir dossier

Voir dossier

- La création publicitaire à partir du détournement d’oeuvres littéraires - Les objectifs de la publicité

- La création littéraire à partir de la réécriture d'un conte traditionnel.

©CDDP de la Gironde - Inspection académique de la Gironde. Tous droits réservés. Limitation à l'usage non commercial, pédagogique et scolaire.

Fin de Cycle 3 - Séance 1 Le Petit Chaperon rouge

Supports ●

Le « clip1 » de Luc Besson pour la publicité du n°5 de Chanel. (site de la BNF2) 2



Le feuilletoir lui correspondant (site de la BNF ) Le texte du script recopié au tableau ou sur affiche



Le texte de la version Grimm du Petit Chaperon rouge (site de la BNF2)



Le texte de la version Perrault du Petit Chaperon rouge (site de la BNF )



2

Objectifs généraux ●

S’approprier le conte « Le Petit Chaperon rouge » dans la version originale de Perrault et dans une traduction de Grimm.

Mobiliser et constituer des références culturelles pour : ● ● ●

« construire une culture commune et partagée » 3 aborder la notion d’intertextualité « affiner son regard sur l’environnement, mettre en question son rapport aux choses et au monde » 3



« relier et associer différentes formes de langage » 3

1

- Définition du mot Clip Petit Larousse 2005 (5e édition) mot anglais : extrait court métrage cinématographique ou vidéo qui illustre une chanson, présente le travail d’un artiste; syn : vidéo clip. Recommandation officielle : bande vidéo promotionnelle, bande promo ou promo 2

- site de la BNF http://expositions.Bnf.fr/sContes /pedago/chaperon/indpub.htm 3

- BO Hors Série n°5 du 12 avril 2007

©CDDP de la Gironde - Inspection académique de la Gironde. Tous droits réservés. Limitation à l'usage non commercial, pédagogique et scolaire.

Séance 1

Objectifs ● ● ●

« Activer des oeuvres inscrites dans la mémoire1 » Formuler une interprétation et la confronter à celle d’autrui. Participer à un débat en argumentant.

Support ●

Le « clip » de Luc Besson pour la publicité du n°5 de Chanel

Modalités de travail ●

Individuel puis collectif

Déroulement Phase 1 - Regarder le clip avec les élèves sans le script. - Proposer trois visionnages successifs. 1) Premier visionnage : découvrir le clip en demandant aux élèves de ne faire aucun commentaire. 2) Deuxième visionnage : proposer aux élèves d’écrire librement ce qui leur vient à l’esprit. (Le maître ne donnera pas de consigne plus précise) 3) Troisième visionnage : demander à chaque élève de proposer par écrit un titre à ce clip.

Phase 2 Mettre en commun pour : - prendre en compte les écrits individuels issus du 2e visionnage, - lister les titres et justifier les propositions, - faire émerger les références au(x) conte(s), - faire argumenter les propositions. L’enseignant listera au fur et à mesure, par écrit et en les organisant, les éléments qui ont permis d’identifier ce(s) conte(s). Par exemple : Contes Le Petit Chaperon rouge Alice au pays des merveilles La Belle et la Bête

Indices vêtement, panier, loup trou de serrure… fuite… jeune femme, bête, palais…

©CDDP de la Gironde - Inspection académique de la Gironde. Tous droits réservés. Limitation à l'usage non commercial, pédagogique et scolaire.

Au cours des échanges, au moment qui semble le plus opportun, présenter le film (c'est-à-dire : le nom du réalisateur, Luc Besson, et l’année de réalisation, 1998) puis interroger les élèves : « A quelle fin a été réalisé le film de Luc Besson , dans quelle intention ? » (à des fins publicitaires, pour diffusion du parfum N°5 de Chanel)

©CDDP de la Gironde - Inspection académique de la Gironde. Tous droits réservés. Limitation à l'usage non commercial, pédagogique et scolaire.

Fin de Cycle 3 - Séance 2 Objectifs ● ●

Travailler le rapport texte image. Activer les oeuvres inscrites dans la mémoire, pour collecter des indices pertinents afin qu’ils deviennent significatifs pour tous.

Support ●

Le feuilletoir (image fixe et script)

Modalités ●

Recherche individuelle puis mise en commun

Déroulement Phase 1 - Présenter le feuilletoir (image fixe et script) : cliquer sur chaque image pour l’agrandir et faire apparaître le texte qui lui correspond. - Demander aux élèves de noter par écrit, individuellement, tous les éléments qui font référence au conte du Petit Chaperon rouge. Les relever dans deux colonnes, l’une pour les éléments repérés dans le texte, l’autre pour les éléments repérés dans l’image.

Phase 2 - Mettre en commun image après image. - Noter au fur et à mesure sur une affiche et dans chaque colonne tous les éléments relevés par les élèves dans le texte et/ou dans l’image.

Indications pédagogiques On mettra en évidence au fur et à mesure les différents rapports entre le texte et l’image : redondance, indice prédominant dans l’image ou dans le script. On s’attachera à faire justifier le choix des mots retenus dans le script.

©CDDP de la Gironde - Inspection académique de la Gironde. Tous droits réservés. Limitation à l'usage non commercial, pédagogique et scolaire.

Fin de Cycle 3 - Séance 3 Objectifs ● ●

Affiner la lecture pour travailler la caractérisation des personnages. Repérer et associer des invariants entre les deux productions, littéraire et publicitaire.

Supports Phase 1 ● ●

Le texte du script recopié au tableau ou sur affiche Un tableau vierge par élève (annexe 1)

Phase 2 Proposition n°1 « Le Petit Chaperon rouge » de Grimm « Le Petit Chaperon rouge » de Perrault

Proposition n°2 Les deux contes, version Grimm et Perraul.

Modalité de travail ●

Travail individuel puis alternance oral/écrit, individuel/collectif

Déroulement Phase 1 - Demander aux élèves ●



? de relire l’affiche de synthèse élaborée en séance 2 où sont notés les éléments qui font référence au personnage du Petit Chaperon rouge. ? de recopier sur leur fiche (tableau de l’annexe1) les éléments qui concernent : ❍ ? le personnage du Petit Chaperon rouge et tout ce qui le caractérise. ❍ ? le personnage du Loup et tout ce qui le caractérise.

- Vérifier collectivement le travail effectué. - Faire une lecture magistrale du texte script recopié au tableau ou sur affiche. - Demander aux élèves de poursuivre leur travail : compléter le tableau en s’appuyant uniquement sur le texte script.

Indication pédagogique A l’issue de la phase 1, vous avez le choix, pour la phase 2, entre deux propositions pédagogiques.

©CDDP de la Gironde - Inspection académique de la Gironde. Tous droits réservés. Limitation à l'usage non commercial, pédagogique et scolaire.

Phase 2 : vous avez le choix entre les deux propositions pédagogiques qui suivent : Proposition n°1 Déroulement ● ●

Faire lire silencieusement le conte de Grimm. Échanger oralement pour permettre aux élèves d'exprimer leur ressenti.

Indication pédagogique L’enseignant notera les remarques des élèves qui pourraient prêter à un travail ultérieur, par exemple l’allusion à d’autres versions de ce même conte… - Lire le texte à haute voix (oralisation par le maître) afin d’en assurer une meilleure compréhension. - Compléter le tableau, réalisé en phase 1, en relevant dans le conte de Grimm les éléments qui caractérisent les personnages. Indication pédagogique Le maître pourra se référer au tableau annexe 1 bis qui lui est destiné. - Mise en commun pour permettre d’attirer l’attention des élèves sur les différents personnages et de mettre en évidence leurs caractéristiques. Remarque La mise en perspective des éléments relevés dans les deux colonnes du tableau permettra de repérer les caractéristiques du conte sur lesquelles Luc Besson s’est appuyé pour réaliser le feuilletoir. - Donner à « relire » le clip pour permettre aux élèves d’assurer les liens avec le conte et le feuilletoir. - Donner à lire aux élèves la version de Perrault puis organiser un débat collectif pour permettre de retrouver les éléments retenus par Luc Besson. Prolongements possibles - Mettre à disposition des élèves, dans la classe, afin qu'ils les lisent, différentes éditions du Petit Chaperon rouge (voir bibliographie à titre indicatif). - Rechercher : la biographie de Perrault et le contexte historique (selon les versions). la biographie des frères Grimm. - Chercher dans la publicité des détournements de ce même conte ou d’autres contes.

Proposition n°2 - Donner à lire silencieusement le conte du Petit Chaperon rouge, version Grimm au groupe A, version Perrault au groupe B. - Échanger oralement au sein de chaque groupe pour que les enfants expriment spontanément ce ©CDDP de la Gironde - Inspection académique de la Gironde. Tous droits réservés. Limitation à l'usage non commercial, pédagogique et scolaire.

qu’ils ont à dire. - Demander aux élèves de compléter le tableau en relevant dans le conte de Grimm ou de Perrault les éléments qui caractérisent les personnages. - Préparer dans chaque groupe la lecture à haute voix de la version de Grimm ou de Perrault pour la lire ensuite à la classe. - Comparer les deux versions du conte pour attirer l’attention des élèves sur les différents personnages, leurs caractéristiques. La mise en perspective des éléments relevés dans les colonnes du tableau permettra de repérer les caractéristiques des contes sur lesquelles Luc Besson s’est appuyé pour réaliser le feuilletoir. - Donner à « relire » le clip pour permettre aux élèves d’assurer les liens avec les contes et le feuilletoir. Prolongements possibles - Mettre à disposition des élèves afin qu'ils les lisent, différentes éditions du Petit Chaperon rouge (voir bibliographie à titre indicatif). - Rechercher : la biographie de Perrault et contexte historique (selon les versions). la biographie des frères Grimm. - Chercher dans la publicité des détournements de ce même conte ou d’autres contes.

©CDDP de la Gironde - Inspection académique de la Gironde. Tous droits réservés. Limitation à l'usage non commercial, pédagogique et scolaire.

Fin de Cycle 3 - Annexe 1 - Tableau à destination des élèves

Personnage et ce qui le caractérise

Feuilletoir

Conte Grimm

Conte Perrault

Loup

Petit Chaperon rouge

La grand-mère

Le chasseur

©CDDP de la Gironde - Inspection académique de la Gironde. Tous droits réservés. Limitation à l'usage non commercial, pédagogique et scolaire.

Fin de Cycle 3 - Annexe 1 bis - Tableau à destination des enseignants

Personnage et ce qui le caractérise

Loup

Petit Chaperon rouge

La grand-mère

Le chasseur

Feuilletoir

Conte Grimm

La Bête, le loup noir L’inquiétant gardien du temple, S’approche, se rapproche en ombre chinoise, vient sur elle, va la rattraper la saisir, la dévorer. confrontation Sa belle tête noire Audace et force vive jeune Jupe corset rouge sur jupon blanc Ravissante Dans son panier d’osier La galette au beurre Sa houppelande La capuche de satin rouge

Loup, une vilaine bête, grandes oreilles, grands yeux, grande main, une horrible et grande bouche Avale, avala Il enfile ses habits,met sa coiffe, se couche dans son lit Elle avait l’air bizarre bandit

Conte Perrault

Une petite fille, un petit bonnet de velours rouge Chaperon rouge, morceau de gâteau, bouteille de vin, la fillette, ton panier Un met bien jeune et bien tendre. Un vrai régal Un mets bien meilleur que la vieille (Un beau bouquet de fleurs) très étonnée et craintive le pauvre petit PCR Ta grand-mère, elle est malade et faible, la vieille ses habits,met sa coiffe, se couche dans son lit ragaillardie Mangea le gâteau et but le vin Un chasseur Il se prépare à faire feu Quelques coups de ciseaux Il dépouilla le loup, l’emporta chez lui

©CDDP de la Gironde - Inspection académique de la Gironde. Tous droits réservés. Limitation à l'usage non commercial, pédagogique et scolaire.

Fin de Cycle 3 - Bibliographie et sitographie Pour la classe Liste d’ouvrages à mettre à disposition des élèves dans la classe en prolongement du travail effectué « Le Petit Chaperon rouge » Grimm, Lisbeth Zwerger - Duculot « Le Petit Chaperon rouge » Perrault - illustrations Georg Hallensleben - La clé des contes, Gallimard Jeunesse « Le Petit Chaperon rouge » Charles Perrault, Maud Riemann - Bilboquet « Le Petit Chaperon rouge » - Grimm, illustré par Jean François Martin - Les petits cailloux, Nathan « Le Petit Chaperon rouge » - Kimiko - Loulou et Cie, L’Ecole des Loisirs « Din’Roa la vaillante » - Jean Louis Le Craver, Martine Bourre - Escampette, Didier Jeunesse « Le Petit Chaperon rouge » - illustré par Chiara Carrer - La joie de lire « Contes de Perrault » illustrations de Gustave Doré - École des Loisirs « Contes de Grimm » Contes (Poche) de Jacob Grimm et Willhelm Grimm - Folio

Pour les enseignants - TDC n°832 « Les contes » du 15 au 31 mars 2002 - TDC n° 306 « Le conte » du 02/03/1983 (épuisé : voir dans votre école peut-être) - « Le petit Léonard » n°106 sept. 2006 - Les contes à l’école - Serge Martin - Parcours didactiques à l’école, Bertrand-Lacoste - autres références : voir sitographie de Françoise Poteau (juillet 2006) Bibliographie non exhaustive « Le Petit Chaperon rouge »

Sitographie http://www.bm-lyon.fr/expo/virtuelles/chaperon/ http://www.ricochet-jeunes.org http://jeunet.univ-lille3.fr/themes/litteratu/chaperon03/analyse.htm http://afas.mmsh.univ-aix.fr/article_Bru.htm

©CDDP de la Gironde - Inspection académique de la Gironde. Tous droits réservés. Limitation à l'usage non commercial, pédagogique et scolaire.