Le petit chaperon rouge ou encore

5 downloads 40 Views 283KB Size Report
pour aborder le conte que l'on classe généralement. « pour enfants ». Pourquoi un tel regard sur les contes ... Le Petit Chaperon Rouge, Grimm et Ilya Green,.

L’été c’est fait pour lire, mais aujourd’hui, je voudrais dépasser le cadre estival pour aborder le conte que l’on classe généralement « pour enfants ». Pourquoi un tel regard sur les contes qui, pourtant, au départ, n’étaient pas du tout pour les plus jeunes. C’était une façon de faire passer un message pour aider à vivre et il est bon de rappeler que certaines religions ont utilisé depuis longtemps les métaphores, les contes et des paraboles pour parler de vie, de mort, de morale… Pourquoi parler de cela aujourd’hui ? Tout simplement parce que c’est l’anniversaire d’un de mes garçon, il arrive à 19 ans, et qu’il y a quelques jours, alors que je lui disais qu’il ne lisait pas beaucoup, il me répondait que je n’avais qu’à lui donner des livres enfants et qu’il lirait plus car ce type de livres, il aimait bien… Certains pourraient imaginer que nous sommes là en face d’un garçon qui refuse de vieillir, une sorte de syndrome de Peter Pan. D’autres, imagineraient que ce garçon n’aime pas lire parce qu’il ne maîtrise pas assez le texte, qu’il n’a jamais le courage de faire l’effort de lire et que, bien sûr, c’est la faute de l’Education nationale, des parents aussi… Un fruit de la génération manga qui n’aime que le dessin, quoi ! J’ai, pour ma part, une autre approche. Et si ces livres pour enfants étaient bien meilleurs que beaucoup des ouvrages que l’on propose généreusement aux adolescents. Dans Le petit chaperon rouge, on parle de sexualité, de la violence, de l’anthropophagie ! Qui dit mieux ? Dans Le vilain petit canard on aborde la différence, le chemin initiatique qui aboutit à l’épanouissement ! Fort, à tel point que Bettelheim pensait que c’était seulement un conte pour adulte ! Les contes ne sont donc pas des textes anodins et ce n’est pas parce que certains artistes ont pris le temps de proposer des accompagnements graphiques que cela deviendrait plus facile d’accès… d’ailleurs, avez-vous vu le dessin du loup au lit avec le Petit Chaperon Rouge par Gustave Doré ? Qui pourrait me convaincre que nous sommes-là dans un dessin pour enfant ? C’est une dénonciation du viol et de la pédophilie… Alors puisque le conte est pour toute la famille, pourquoi ne pas donner à mon fils toute ma collection des contes

Les Classiques du Père Castor, des livres simples, illustrés par des auteurs très variés, et, si cela lui permet de grandir, d’apprendre sur l’être humain, sur la vie en société, sur la politique, la métaphysique, la philosophie… Alors, les contes auront joué leur rôle ! Et, vous, cela fait combien de temps que vous n’avez pas ouvert un livre de conte ? Il est encore temps !!!

Le Petit Chaperon Rouge, Grimm et Ilya Green, La Princesse au Petit Pois, Andersen et Annette Marnat Grigrigredin Menufretin, Grimm et Nathalie Ragondet Le vilain petit canard, Andersen et Annette Marnat Les classiques Père Castor Flammarion