LE ROMAN DE RENART - EDDL.fr

18 downloads 24 Views 99KB Size Report
LE ROMAN DE RENART. Anonyme (Adaptation d'Albert-Marie Schmidt). Illustration de couverture de Bruno Heitz. RÉSUMÉ. Premier Livre : 1. Renart persuade ...

Éditeur : Hachette

Collection : Le Livre de Poche Jeunesse

Genre : Contes Nombre de pages : 253

Niveau de cycle conseillé : CM1/CM2 Difficulté de lecture : 3

LE ROMAN DE RENART Anonyme (Adaptation d’Albert-Marie Schmidt) Illustration de couverture de Bruno Heitz RÉSUMÉ Premier Livre : 1. Renart persuade Chantecler de chanter les yeux fermés. Attrapé, le coq se libère en faisant parler le goupil qui desserre alors ses mâchoires. 2. Sire Tiècelin, le corbeau, flatté par Renart, chante et laisse ainsi tomber son fromage. 3. La mésange ne croyant pas au pacte de paix annoncé par Renart l’embrasse sans se faire prendre. 4. Renart échappe à un écuyer qui le croit mort en le mordant à la fesse. 5. Ysengrin, le loup, nourrit Renart malade. Celui-ci lui volera ses jambons. 6. Abandonné par Renart, Ysengrin perd sa queue prise dans la glace. 7. Tybert, le chat, mange seul une andouille sous le regard haineux de Renart. 8. Renart dévore une corneille, est mis à mal par Ysengrin, se fait pardonner en volant pour le loup un jambon. 9. Renart fait croire à Dame Hersen que son mari le loup l’accuse de le tromper avec lui. Second Livre : 1. Devant comparaître, Renart échappe au piège tendu par Ysengrin et Roinel le chien. 2. Ysengrin ne retire pas sa plainte mais Noble le lion souhaite la paix. 3. Renart aura-t-il l’avantage ? Les poules, à leur tour, se plaignent de lui. 4. L’ours Brun mandé par le Roi pour faire venir Renart à la cour est piégé par le goupil qui lui promet du miel. 5. A son tour, Tybert est trompé par les ruses du goupil. 6. Grimbert, le blaireau, apporte à Renart, son cousin, une lettre du Roi. Tous deux partent pour la cour. 7. Après avoir manqué être pendu, Renart obtient de porter la croix en pénitence. 8. Renart reçoit l’anneau de madame Fière, l’épouse du Lion et défie le roi. 9. Au bout de six mois de siège, Renart se fait prendre après avoir séduit la Lionne. 10. Dame Renart ayant promis à Noble ses richesses, celui-ci libère le Goupil. Tiers Livre : 1. Le chien Roinel, pendu par Renart, est sauvé par le Lion. 2. Le Roi, guéri par Renart, le fait raccompagner chez lui par une escorte. 3. Pendant que le combat se déroule contre les païens, Renart fait sa cour à la Lionne. 4. Faisant croire le Roi mort, Renart épouse Fière. Le Lion revenu, on fait la paix. Nul n’ose révéler le mariage. 5. Renart chasse pour le Lion qui le félicite de conduire un partage où lui seul, Noble, mangera les proies. 6. Renart mise et perd son derrière aux échecs. Mourant, il se confesse. 7. Renart est veillé joyeusement. 8. Renart se réveille et se saisit de Chantecler qui était au-bord de sa tombe. 9. Devant la cour, Chanteclerc est vainqueur de Renart. 10. Renart se fait passer pour mort. C’est la fin de son histoire. PISTES D’EXPLOITATION PÉDAGOGIQUE I. Découverte du livre : Premières acquisitions / Premières questions Les couvertures : A quelle grande période se situent les contes (sur la première de couverture : vêtement du personnage / présence du château fort) ? La quatrième de couverture précise la date de composition (12ème et 13ème siècles). Voit-on, sur la tranche, le nom de l’auteur (on cherchera le sens d’anonyme) ? Sur le rabat, les lecteurs retrouveront les animaux et leurs noms dans le roman (Ysengrin : le loup etc.). De nos jours, le mot Renard prendil un t à la fin ? Feuilletage et premières lectures avant l’histoire proprement dite : La lecture de la préface permettra de savoir en quelle langue était écrit le Roman de Renart . A-t-il fallu le traduire ? Où trouvera-t-on l’explication des mots aujourd’hui disparus ? (on consultera par exemple le mot Bourdon pour comprendre également les changements de sens). Les précisions sur les auteurs du Roman seront lues page 253. Dans la Table des Matières, on remarquera que le roman est séparé en trois livres, que conte se dit “branche” et que le Renard est le héros de toutes les histoires. Les élèves relèveront les autres animaux cités (coq, corbeau, mésange etc.).

II. Découverte du texte / Sensibilisation aux thèmes En cours de lecture : On lit dans le premier conte les phrases figurant sur la quatrième de couverture. Les transformations ou coupures seront observées. On notera les noms des divers personnages (par exemple, pp. 79 à 86 : Roinel, chien de Frobert de la Fontaine, Grimbert le blaireau, Brichemer le cerf, Beaucent le sanglier etc.) ainsi que pour certains, leur lien de parenté avec Renart (Chantecler, son cousin, Ysengrin, son oncle, etc.). Quel est le mode de transport du renart (p. 118 par exemple) ? Avant de se référer au lexique, on émettra, en s’appuyant sur le contexte, des hypothèses sur le sens de mots comme bacon (p.42), cil (p.47), scel (p. 114), compains. Échanges / Argumentation et débats : Qu’est-ce qui pousse sans cesse Renart à utiliser ruses et mensonges ? La faim peut-elle amener à des comportements à la fois répréhensibles et compréhensibles (on cherchera des exemples). Que penser de l’attitude du goupil vis-à-vis d’Ysengrin (conte 5 Livre 1) ? Dans le conte 10 du Second livre, pourquoi le Lion laisse-t-il la vie sauve au renard ? Est-ce une attitude digne d’un Roi qui se proclame juste ? Dans les contes 1 et 2 du Livre 1, le coq, Renart et le corbeau agissent sous l’effet de la flatterie. On réfléchira sur leur attitude : l’orgueil est-il toujours mal utilisé ? Les morales seront commentées comme par exemple : page 20 “Honte à la bouche qui babille alors qu’elle se devrait taire.”, page 47 “Cil qui tout convoite tout perd.” Activités en liaison avec la lecture : Dans les contes 8 des Livres 1 et 2, on utilisera les références aux pèlerins (Pages 66 et 70 “Nul pèlerin aux mains des Sarrazins” “ partir pour Saint-Jacques.”, page 125 “en pèlerin parfait, écharpe, croix, bourdon de frêne”etc. ) pour parler des croisades et des voyages à Saint-Jacques de Compostelle. On retrouvera dans la grande bataille contre les païens du conte 3 du Tiers livre des ressemblances avec d’autres récits du Moyen-Age. III. Dire / Quelques suggestions De courts passages pourraient être mis en valeur en les faisant lire par les élèves que l’on enregistrera : pages 100 et 101 le discours de Renart à Brun sur les traitements accordés aux petits ou aux grands, pages 132 et 133 le récapitulatif des forfaits et le dialogue avec le Roi… En correspondance avec le conte “C’est la branche comment Renart dérobe au corbeau son fromage. ”, on redira la fable de La Fontaine. En ne conservant que les dialogues, on mettra en scène le jugement de Renart devant la cour (pp. 119 à 124). IV. Écrire / Quelques propositions Réécrire le début de la phrase débutant le conte 2 du Livre 2 “Déjà l’hiver est achevé, déjà l’aubépine fleurit …”, en choisissant une autre saison. Choisir un animal puis inventer une nouvelle ruse de Renart contre celui-ci. Décrire le château de Renart en utilisant au-moins six mots d’une liste comprenant : barbacane, castel, contreval, courtil, courtine, déduit, départir, escabelle, essart, ferté, fleuron, frondaison, gonfanon, goupil, grand-garde, herse, huis, luminaire, mesnie, pâlis, pennon, plessis.

 EDDL Paris 06, 2005