Lire la Gazette

18 downloads 23 Views 5MB Size Report
21 nov. 2014 ... Très connu dans les clubs Mercedes-Benz à l'étranger, il était un ... [email protected] ..... exposés (un coupé W123 230 CE et un coupé C107) ont été aima- ..... Enfin, dans le pléthorique catalogue des options, il.

Gazette

Janvier 2015 - N° 47

CLUB MERCEDES-BENZ DE FRANCE

En car pour l’assemblée générale

La section SL en Suisse

Dans ce numéro : Calendrier des manifestations 2015 • Salons Epoqu’Auto et Automédon • Sorties régionales • 30e anniversaire de la W 124 • Professionnel : Garage Bonne Route

Le mot du Président In memoriam… Les événements s’enchaînent et se bousculent mais la mémoire demeure à jamais. Nous n’oublierons pas nos fidèles amis du club tout récemment disparus : Maurice VERDEUN et Michel VERDIERE fin 2014 ainsi que Robert CHARRIER et Gilbert DELMAS en ce début d’année 2015. Sur un autre plan, nous n’oublierons pas non plus les victimes des attentats du 7 au 9 janvier 2015. Les auteurs de ces faits nous ont violemment amené à tourner une page de l’histoire de notre pays et inéluctablement rien ne sera pareil désormais.

La Gazette du Club Mercedes-Benz de France est éditée par le Club Mercedes-Benz de France Directeur de la publication : Patrice Brachet Directeur de la rédaction : Marc-Paul Leclerc Rédacteur en Chef : Yvon Botcazou Réalisation : Paragramme Impression : Fabrègue

Nos pensées vont aux familles éprouvées de ces amis et de ces victimes et nous nous associons à leur peine.

Dum spiro, spero ! Plus légèrement et en conformité avec l’esprit du club vous trouverez dans ce dernier numéro de notre Gazette les récits et images de nos dernières activités de l’année passée, un reportage réalisé au cœur de la passion pour la marque chez nos amis du Garage Bonne Route, et pour terminer un flash historique sur la W124, une série classique qui a maintenant toute sa place au club au sein de nos dynamiques sections « W123/W124 » et « Youngtimers ». À tout ceci, s’ajoute notre programme d’activités 2015, tout aussi riche en événements que celui de 2014.

Rappel important à tous les adhérents du club Comme annoncé l’an passé, la quasitotalité des informations, invitations, et courriers vous sont adressés par courrier électronique à l’adresse que vous nous avez communiquée (Espace Membres, rubrique Adhérent/ Informations personnelles). La communication par courrier postal devient l’exception et est réservée aux seuls membres ne disposant pas d’Internet. Pour avoir des nouvelles du club, connectez-vous régulièrement a notre site Internet, surveillez bien votre BAL y compris le dossier “Courrier indésirable”, nos messages pouvant parfois être assimilés à des spams. En cas de modification de votre adresse mail n’oubliez pas de nous la signaler au plus vite pour ne pas perdre le lien avec votre Club.

Au chapitre des excellentes nouvelles de nature à renforcer encore le dynamisme du club je suis heureux de vous annoncer les prises de fonctions suivantes : • Alain FOURNIGAULT assisté de Bernard DOLLE prennent en charge la région Ile-de-France ; • Thierry GARCIA-GUILLOREL prend en charge la section 300 SL W198 ; • Christian SCOTTO prend en charge la région Sud-Est PACA (en co-animation avec un autre membre qui débutera dans ses fonctions au cours du premier trimestre). Cette région à fort potentiel, longtemps animée avec grand succès par notre regretté ami Robert CHARRIER va donc enfin retrouver toute l’attention qu’elle mérite. Je souhaite beaucoup de succès à ces nouveaux responsables d’activités dont je connais la passion et sais qu’ils ont beaucoup de projets et d’énergie à nous offrir. En ce début d’année et dans l’attente de vous retrouver nombreux sur le stand de la marque à Rétromobile, les membres du Conseil d’administration ainsi que toute l’équipe d’animation du club se joignent à moi pour vous souhaiter une excellente année 2015 avec beaucoup de plaisir au volant de vos chères Mercedes. Bonne année ! Bienvenue aux nouveaux membres, bonne lecture et à bientôt ! Patrice BRACHET Président du club Mercedes-Benz de France

Hommage à Robert Charrier C’est avec tristesse que nous avons appris le décès de Robert Charrier, au tout début du mois de janvier. Les témoignages qui suivent sont l’expression de la tristesse partagée par tous les membres du club Mercedes-Benz de France qui l’ont connu et apprécié. Laurent Keller : « C’est avec une grande émotion que je retrace les souvenirs de ce grand passionné de l’étoile que je connaissais depuis plus de 32 ans au sein du club et qui m’a donné son amitié. Ce fut un grand vice-président et il a su animer avec son épouse Guitou la région méditerranéenne de nombreuses années. La notoriété du couple Charrier a toujours été reconnue au club…Que de bons moments ! » Didier et Véronique Querlin : « En ce lendemain de fêtes, une bien triste nouvelle. Véronique et moi présentons nos plus sincères condoléances à la famille Charrier. » Bernard et Marie-Claude Dollé : « Bien triste nouvelle que la disparition de Robert en ce tout début 2015, un membre passionné et emblématique de notre club pendant de très nombreuses années. Sincères condoléances à sa famille. » Georges Bezdikian : « En ce début d'année c'est une bien triste nouvelle que le décès de notre grand ami Robert. Je présente toutes mes condoléances à son épouse, à sa famille et à ses proches. Je connaissais bien Robert pour avoir de longues fois discuté avec lui lors d'assemblées générales chez Mercedes sur les Champs-Élysées ou à Rueil et aussi lors de nos rencontres à Rétromobile ou lors de

2

sorties. J'ai une pensée pour les souvenirs qu'il va nous laisser ; toujours souriant, il a su activer le sud-est de la France. » Jacques & Christine Dillenseger : « Nous nous associons au deuil de Guitou, Robert fut un ami sincère du Club, nous le saluons en tant que vrai passionné de la mécanique, sa passion nous manquera ! » Bruno Livernais : « C’est effectivement une bien triste nouvelle que d’apprendre la disparition d’un membre du club aussi impliqué. » Bernard Boisseau : « Merci de bien vouloir m'associer au message de condoléance que vous allez transmettre à l'épouse et à la famille de Robert. »

Pierre Caron : « C'est une bien triste nouvelle. Je présente mes condoléances à sa famille. Bien amicalement. » Leif Ögren : « C’est avec une grande tristesse que nous venons d’apprendre la disparition de notre très cher ami Robert Charrier. Nous perdons avec Robert non seulement un grand ami, un compagnon de longue date, mais également une excellent organisateur et animateur de sa région du Sud-Est et un vice-président très engagé dans la vie de notre club. Très connu dans les clubs Mercedes-Benz à l’étranger, il était un ambassadeur très apprécié en participant à des nombreux rallyes inter-

nationaux, dernièrement aussi au rallye “Mercedes Benz & Friends” de Stuttgart, qui eut lieu cette année à Versailles. Le souvenir de lui restera gravé dans nos mémoires. Il nous manquera dans des manifestations comme le prochain Rétromobile. Thea se joint à moi pour transmettre notre profonde sympathie à Guitou et sa famille. » Christian et Joëlle Vergé : « Une bien triste nouvelle pour ce début d'année. Joëlle se joint à moi pour présenter nos plus sincères condoléances à la famille Charrier. Bien amicalement. » Patrice Brachet : « Passionné, altruiste et entreprenant, Robert était de ceux qui ont permis de faire du club ce qu'il est devenu aujourd'hui et il va beaucoup nous manquer. » Christian et Marion Scotto : « J’ai connu Robert dans les années 1990 et fait plusieurs rallye et sorties locales avec lui. J’ai apprécié son charisme, sa gentillesse et sont dévouement pour le club. J’adresse l’expression de ma tristesse à Madame Charrier et sa famille. »

Membres du bureau Club Mercedes-Benz de France Siège social Mercedes-Benz France 7 avenue Nicéphore Niépce 78180 Montigny-le-Bretonneux

Président Patrice Brachet

Adresse postale 64 quater, avenue de la Gare 77230 Saint-Mard

Vice-président, délégué aux relations internationales Leif Ögren

Site internet www.mb-france.mercedes-benz-clubs.com Adresse mail [email protected]

Sommaire Secrétaire général, responsable de la communication Marc-Paul Leclerc

Vice-président Michel Combes

Secrétaire adjoint Christian Vergé Président d’honneur Claude Bichelberger Membre d’honneur Paul Bracq

Trésorier Laurent Keller

Responsables des sections Oldtimers : Jacques Seger

600 (W 100) :

3, rue des Vallées 92290 Châtenay-Malabry Tél. 01 41 13 75 74 [email protected]

Jean-Christophe Branthomme 15bis, rue de l’Industrie 27950 Saint-Marcel Tél. 02 32 52 00 82 [email protected]

300 SL (W 198) : Thierry Garcia-Guillorel [email protected] Site : www.lesmercedessl.fr/index.php/ section-300sl/300sl-identite.html

SL (tous modèles) : Xavier Boutin 29, rue du Trianon 78150 le Chesnay Tél. 01 39 54 09 29, 06 07 56 94 31 Site : www.lesmercedessl.fr

• p. 4 – Assemblée générale

W 116/W 126 : Éric Ferratier 16, square de Menton - 95380 Louvres Tél. 06 26 14 64 54 [email protected] Site : www.mercedesw116.com W 123/W 124 : Stéphane Savignard 15, rue du Centre 91130 Ris-Orangis Tél. 06 13 50 63 28 [email protected]

Sites internet : www.mercedesw123.com, www.mercedesw124.org

• p. 8 – Les SL en Suisse

Classe G (W 460 à 463) : Patrice Brachet c/o Club Mercedes-Benz de France 64quater, avenue de la Gare 77230 Saint Mard [email protected]

Youngtimers : Jean-Manuel Gutierrez 1bis, chemin des Murgers 78360 Montesson Tél. 01 39 68 18 80 [email protected]

• p. 12 – Le Garage Bonne Route

Délégués régionaux Région Île-de-France Alain Fournigault 212, boulevard Bineau 92200 Neuilly-sur-Seine Tél. 01 55 61 97 98 [email protected] Bernard Dollé 8, allée du Cèdre 78170 La Celle-Saint-Cloud Tél. 06 09 26 68 43 [email protected]

Région Centre-Est Laurent Keller 610, route de SaintEnnemond 69220 Saint-Jeand’Ardières Tél. 04 74 06 43 53 [email protected] Région Grand-Ouest Didier Querlin 42, rue de Prinquiau 44160 Besne Tél. 02 40 42 35 74 [email protected]

Région Sud-Ouest Robert Pons BP 30235 Aucamville 31142 Saint-Alban Cedex Tél. 05 62 16 20 24 Région Nord-Picardie Alain Coune 4, rue de Dourleur 59216 Dimont Tél. 06 07 13 68 94 [email protected]

Région Est Bruno Livernais 48c, route de Bischwiller 67300 Schiltigheim Tél. 06 81 04 20 80 [email protected]

• p. 14 – La W 124 a 30 ans

Région Provence-AlpesCôtes d’Azur Christian Scotto 31 avenue Joseph Raynaud 83140 Six-Fours-les-Plages Tél. 04 83 42 41 04, 06 34 69 35 25 [email protected] gmail.com

Bienvenue aux nouveaux membres Denis Gibello (38) • David Gariglio (75) 350 SL • Didier Deleage (81) 320 E • Gérard Rassent (81) 500 S • Olivier Sevin (92) 560 SEC • Julien Crochet (49) 280 CE • Bernard Banse (34) E350 CDI cpe • Brigitte Cabaret (21) 500 SL • Thierry Lugue (31) 230 SLK • Jacques-Olivier Etienne (44) 560 SEL • Serge Marcozzi (31) 230 SL • François Bouche (56) 300 SEL • Paul Malapert (78) 220 SE coupé • Jacques Roussel (44) 220 S cab • Thierry Garcia-Guillorel (78) 300 SL coupé • Christian Boileau (92) 230 SL • Maurice Ouvrard (49) 250E /8 coupé • Jean-Paul Crépeau (06) 230 CE • Dominique Boubidi (27) 560 SEC • Michel Maugein (69) CLK 350 cab • Julien Noennec (77) 300 SL • Denis Labrousse (91) 500 SL • Thierry Delpech (92) 300 SL • Laurent Gendrot (93) 300 CE cab • Raphaël Lecas (60) • Laurent Viard (78) CLK 55 AMG • Christian Keller (95) 280 SLC • Pierre Montagnon (93) 320 SL • Pierre Fricaud (92) 230 CE • Dominique Thorin (78) 500 CL • Alain Partouche (94) 230 SL • Pascal Painchault (41) 230 SL • Robert Sollacaro (13) 250 SE • Christophe Lion (75) 230 CE • François Benais (75) 300 cab • Georgette Michaud (38) 500 SL • Alain Perez (34) 420 SL • Gérard Champion (69) 280 SLC • Patrick Barbisan (71) SLK 200 • Sébastien Prugnard (63) 300D • Jordan Burtin (71) 500E • Christian Grillerer (05) 230SL • Laurent Bianchi (69) 200C • Pierre-Henri Juhen (69) 230 SL • Loïc Friedrich (38) 230 CE • Philippe Pleindoux (13) 500 SL • Fabrice Fructus (71) 280 SL • Jean-Michel Lallemand (39) 280 SE • Joseph Tricoli (69) C 200 • Patrick Rochet (01) 280 SLC • Philippe Pezet (38) 230 C • Gérard Piot (63) 190 SL • Christian Robert (06) 500 SEL • Jérôme Didier (69) 500 SL • Jean-Louis Lamiable-Golfier (34) 350 SL • Paul Ratte (38) 280 SE • Pierre Mannes (94) 190 SL • Alain Moustie (33) 190 SL • Thierry Meriaux (77) 600 SL • Mathieu Dietrich (57) 200 • Roland Duret (44) E 220 cab • Philippe Viard (60) 280 SL • Mustapha Bouiche (78) 320 SL

3

Par ici

Assemblée générale

l’événement

Un jour au musée

U

ne fois sur deux, l’assemblée générale se déroule en région. Après Lyon voici deux ans, c’est la région Grand Ouest qui a accueilli le rendez-vous annuel du club. Pour l’occasion, Didier Querlin et son équipe nous avaient concocté un week-end « fromage et dessert ». Les festivités débutèrent dès le samedi avec la prise en charge de ceux qui arrivaient en train à la gare de Rennes jusqu’au domaine de Cicé-Blossac, au sud de la capitale bretonne, le « camp de base » retenu pour l’occasion. Pendant la réunion des membres du conseil d’administration l’après-midi, une visite guidée de la capitale bretonne était prévue, avec des guides locaux fort documentés (merci à Dominique Chevallier !). Après le cocktail, le dîner permit de célébrer l’anniversaire de Didier Querlin, tout ému de souffler ses cinquante bougies sous les applaudissements.

Le lendemain matin, tout le monde a pris la direction de Lohéac et de son célèbre Manoir de l’Automobile, superbe musée automobile dont la réputation n’est plus à faire. Avant l’assemblée générale, une belle surprise attendait les membres présents, sous la forme d’un autocar Mercedes. Mais pas un moderne : un vénérable 03500 de 1953, tout pimpant dans sa belle livrée verte bicolore. Et le plaisir de la découverte n’était pas que statique, puisque tout le monde a pu faire un voyage dans la campagne environnante blanchie par le givre, confortablement installés sur les belles banquettes de moleskine bordeaux ! Après un café bienvenu pour se réchauffer, les choses sérieuses ont pu commencer avec l’assemblée générale proprement dite. Patrice Brachet, Marc-Paul Leclerc et Laurent Keller se sont succédé pour établir le bilan de l’année 2014 et pour faire le point sur les activités de l’année 2015, avec en point d’orgue, Rétromobile et le rallye international, qui aura pour cadre cette année l’Oise, autour du prestigieux château de Chantilly. Yvon Botcazou Le club remercie chaleureusement la société de transports Orain et son chauffeur Jean-Pierre, pour nous avoir offert un beau voyage dans le temps à bord de son magnifique autocar 03500 !

Le cocktail et le déjeuner dans le décor très « gemütlich » du restaurant du musée de Lohéac. Il y avait même un orgue ! Photo de famille devant l’autocar Mercedes 03500 : le clou de l’assemblée générale 2015 !

Jean-Pierre au volant de l’autocar : merci chauffeur !

Pour son 50e anniversaire, Didier Querlin n’a pas échappé aux cadeaux.

Comme un air de colonie de vacances… 4

Calendrier prévisionnel des manifestations 2015 Retrouvez les informations détaillées et les bulletins d’inscription sur notre site Internet, page Événements/Calendrier Club France • Rendez-vous périodiques • Délégation régionale Île-de-France

3e lundi de chaque mois de 19h30 à 21h30 au restaurant Le Vauban, 7 place Vauban 75007 Paris (parking dans les contreallées de l’avenue de Breteuil). Rencontre ouverte à tous les propriétaires de Mercedes-Benz anciennes. Contact : Alain Fournigault ([email protected])

• Section Youngtimers

7 mars / 9 mai / 18 juillet / 12 septembre / 21 novembre 2014 Rencontre informelle au MB Center de Rueil-Malmaison à partir de 10h30. Pour ceux qui le souhaitent, un déjeuner clôturera cette rencontre ouverte à tous les modèles Mercedes-Benz. Contacts  : Pierre Caron ([email protected]) tél. 06 16 38 65 95 et Jean-Manuel Guttierez ([email protected]) tél. 06 75 80 56 90

• Salons • 4/8 février Rétromobile, 40e édition. Rendez-vous incontournable, le club Mercedes-Benz de France sera heureux de vous accueillir sur le stand Mercedes-Benz Classic. Contact : Alain Fournigault ([email protected])

• 1er/3 mai Midi Auto-Rétro. Le club Mercedes-Benz de France sera à nouveau présent au sein de ce salon situé à Beauzeille (31). Contact : Robert Pons ([email protected]) tél. 05 62 16 20 24

• 10/11 octobre Salon Automédon au Bourget (93). Le club Mercedes-Benz de France sera heureux de vous recevoir sur son stand dédié aux youngtimers de la marque. Contact : Jean-Manuel Guttierez ([email protected]) tél. 06 75 80 56 90

• 6/8 novembre Epoqu’Auto à Lyon Eurexpo (69). Le club Mercedes-Benz de France et son équipe lyonnaise animeront, comme chaque année, notre stand. Contact : Laurent Keller ([email protected])

• Rallye annuel du club • du 14 au 17 mai 39e rallye international du Club Mercedes-Benz de France. Cette année, notre rallye vous fera découvrir Chantilly et ses alentours (voir le détail sur la page encartée dans cette Gazette) Contact : Alain Fournigault ([email protected])

• Sorties Région Île-de-France

• 22 mars : la route buissonnière de l’école de Barbizon • 28 juin : le Vexin et le château de Villarceaux • 2 août : participation à la Traversée de Paris (ouverte à toutes les Mercedes-Benz de plus de 30 ans). Contact : Georges Bezdikian ([email protected]) • 17-18 octobre : sur les pas de Jacques Cœur dans le Berry (18) Contacts : Alain Fournigault ([email protected] com) et Bernard Dollé ([email protected])

Région Ouest

•15 février : à la découverte de Redon (35) •15 mars : en marches vers Fougères (35) •19 avril : les abbayes du sud Armor (29) • 14 mai : participation au concours d’élégance de Maulévrier (49). Cette année, la marque Mercedes-Benz est à l’honneur • 24 mai : participation à « Vintage Heroes » à la Turballe (44), rassemblement de youngtimers toutes marques du Grand Ouest de la France. •13/14 juin : virée pour deux Trégors (29/22) • 5 juillet : de Nantes à l’estuaire de la Loire (44) • 12/13 septembre : le marais poitevin (17) • 18 octobre : les coteaux de l’Aubance (49) • 15 novembre : le Gâvre et le château de Blain (44) Contact : Didier Querlin ([email protected])

Région PACA

• 10 mai : sortie à Barjols en Provence verte (83) • 11/12 juillet : Lavande et Verdon autour de Greoux-les-Bains

• 6 décembre : la ronde des crèches du canton de Miradoux Contact : Robert Pons ([email protected])

Section Oldtimers

(modèles construits avant 1980)

• 10/13 avril : un week-end à Bruges (Belgique). Inscriptions limitées à 5 équipages. Contact : Jacques Seger ([email protected])

Section Youngtimers

(modèles construits à partir de 1980)

• 15 février : rassemblement à Chambourcy, suivi d’un repas à l’auberge l’Île-de-France à Villennes (nombre de places limité à 7 voitures). • 26 avril : sortie dans le Grand Ouest parisien • 27 septembre : sortie de clôture à Butry-sur-Oise

Contact : Jean-Manuel Gutierrez ([email protected])

Section SL (type SL, ancien et récent)

• 11/12 avril : des étoiles et des bulles en Champagne • 19/20 septembre : les trois ponts en vallée de Seine et la côte normande • 3 octobre : au pays des Impressionnistes à Chatou Contact : Xavier Boutin (site internet : www.lesmercedessl.fr)

Section 300 SL

• 25/27 septembre : les Pyrénées aragonaises Contact : Thierry Garcia-Guillorel ([email protected])

Section W123/W124

• juin (date à préciser) : pique-nique annuel en forêt de Fontainebleau

Contact : Christian Scotto ([email protected] gmail.com)

Contact : Stéphane Savignard ([email protected])

Région Sud-Ouest

Section S Class W116/W126

• 15 février : sortie Saint-Valentin (31) • 4/6 avril : Pâques autour du bassin d’Arcachon (33) • 20/21 juin : la route du Roquefort (12) • 11/12 juillet : découverte des Hautes-Pyrénées • 12/13 septembre : week-end en Andorre • 25 octobre  balade à Lautrec (81)

• 12 avril : rassemblement W116/W126 et Classe S • 13 juin : rassemblement W116/W126 et Classe S Contacts : Eric Ferratier ([email protected]) et Pierre Caron ([email protected])

5

Par ici

les salons

Salon Automédon

Succès pour une première

L’

édition 2014 du salon Automédon aura été une grande première, tant pour le club, que pour moi-même. Le Club Mercedes-Benz de France participait pour la première fois à ce salon qui se déroule tous les ans au Bourget vers la mi-octobre. J’ai accepté l’organisation de notre stand, mais comme il n’est pas bon de tout faire seul, je me suis aussitôt entouré de mon ami Pierre Caron, qui a été de très bon conseil. Nous sommes partis d’une feuille blanche. Tout était à faire, de la banderole à concevoir au comptoir d’accueil à trouver, en passant par les décorations à préparer. Nous avons donc embarqué dans cette aventure avec beaucoup de travail en vue, mais cela n’a pas été une contrainte, tant le plaisir était au rendez-vous. Le stand a été très fréquenté tout le week-end.

Pour la tenue du stand, Marc Leclerc, parfait partenaire de Pierre Caron à Rétromobile, a accepté de se joindre à nous. Les véhicules exposés (un coupé W123 230 CE et un coupé C107) ont été aimablement prêtés par Jacques-Daniel Sabrié et Pierre Fricaud. Durant le salon, nous avons eu le plaisir de recevoir la visite de nombreux membres du club, et avons également pu enregistrer 11 nouvelles adhésions ! Marc Leclerc, Pierre Caron et moi-même sommes prêts à renouveler l’aventure en 2015. Prenez note, ce sera le week-end des 10 et 11 octobre ! Jean-Manuel Gutiérrez Pour sa première participation au salon Automédon, le club présentait deux coupés W123 et C107.

Salon Epoqu’Auto

Avant et après-guerre

L

e salon lyonnais Epoqu’Auto est devenu au fil des ans un événement majeur pour la moitié sud de la France. Pour sa 36e édition, du 7 au 9 novembre, il était transféré dans les halls 5 et 6 du parc des Expositions de Lyon Eurexpo, qui ont permis d’accueillir près de 50 000 visiteurs. Comme d’habitude, Laurent Keller a pris en charge le stand du club, avec l’aide précieuse de Denis Gonnet et de son père Lionel. Serge Codorier a assuré avec efficacité la gestion des apéritifs quotidiens offerts aux membres du club. Notre président Patrice Brachet était présent pendant les trois jours du salon, ainsi qu’Alain Fournigault, nouveau délégué de la région Île-de-France, venu apporter un coup de main, notamment pour les adhésions : 23 nouveaux membres ont rejoint le club ! Et les voitures présentées ? A côté du coupé 350 SLC de Jean Doucet, qui a lui aussi apporté son aide à l’organisation du stand, le club présentait une rareté : le cabriolet 230 W143 de Frédéric Grobert. Un grand merci à lui pour avoir présenté une des plus anciennes Mercedes-Benz du club en circulation : les participants du Mercedes Ardèche Tour (voir la Gazette n° 46) peuvent le prouver ! Yvon Botcazou

6

A l’honneur cette année, une Mercedes d’avant-guerre : le cabriolet 230 de Frédéric Grobert. Au second plan, le coupé 350 SLC de Jean Doucet.

Pendant les trois jours, le stand du club a accueilli les membres autour d’un apéritif.

Par ici

les sorties

Sud-Ouest Week-end en Andorre

N

on, ceci n’est pas une annonce pour vendre la Mercedes en photo ci-contre. Elle est exposée dans la somptueuse collection du Musée national automobile d’Andorre, avec 200 autres voitures dans un état exceptionnel, ainsi que des deux-roues et autres accessoires. Les 61 participants à la sortie, répartis dans 31 voitures ont apprécié la qualité de ce musée situé dans le petit village d’Encamp, après avoir visité la veille le musée de la moto. Une collection privée qui mérite que l’on s’y attarde une bonne heure, tant elle est riche en deux-roues de toutes sortes, le tout en état concours. Ce week-end nous a aussi emmenés à Naturlandia, tout en haut de la montagne, d’où nous avons pu découvrir des paysages splendides.

L’accueil à l’hôtel Nordic d’El Tarter fut des plus satisfaisants : bonne table et soirée dansante endiablée ont fait de ces deux jours un rallye qui a laissé de bons souvenirs, puisque de nombreux participants ont souhaité y revenir l’année prochaine. Robert Pons

Le succès d’Andorre ne se dément pas : 31 Mercedes participantes !

Le musée national automobile d’Andorre détient une rare Mercedes Simplex de 1904.

Journées du patrimoine dans le Lot

O

ù trouver un département plus accueillant que le Lot pour honorer les «Journées du Patrimoine» ? Il offre un panel architectural important : châteaux, abbayes, couvents, vieux vestiges, etc. C’est grâce à nos « autochtones », Daniel et Jacqueline Fortin, que ces deux journées furent un vrai moment de plaisir. Un sympathique et copieux petit déjeuner nous était proposé par la concession Mercedes de Cahors et son responsable Loïc Benoit, que nous remercions chaleureusement. Direction le château de Bonaguil en passant devant le célèbre pont Valentre et en traversant quelques villages typiques lotois. Construit sur un éperon rocheux et érigé en forme de proue de navire, Bonaguil est un impressionnant édifice

en cours de restauration depuis de nombreuses années et qui offre un panorama unique. Un guide passionné et passionnant nous fait participer à toutes les étapes de la vie de cette forteresse. Puis, juste à côté, nous visitons le musée de la miniature. Des milliers de petits sujets réalisés par un artiste et présentés sous vitrine proposent la reconstitution d’événements historiques divers. Le lendemain, direction le château de Biron, qui nous accueille pour une visite fort bien commentée durant toute la matinée. Après le déjeuner, nous nous sommes séparés en se donnant rendez-vous le 19 octobre pour la sortie à Mirepoix. Robert Pons

Une immense majorité de cabriolets pour cette sortie…

Et toujours une bonne ambiance à table… 7

Par ici

Section SL

les sorties

Nos étoiles sur la Riviera Suisse Du samedi 4 au mardi 7 octobre 2014, la Section SL du Club Mercedes-Benz de France organisait sa dernière sortie de l’année en Suisse.

L

e point de rendez-vous est fixé à partir de 18 heures au Col de La Faucille, proche de la frontière. Les participants viennent de toutes les régions de France et même de Suisse. 18 Mercedes-Benz SL sont au rendez-vous, de la 190 SL à la 500 SL AMG dernier modèle. On se rencontre, fait connaissance, s’installe, dîne et dort à l’hôtel de La Mainaz. Samedi matin, le programme démarre avec une balade sur les magnifiques petites routes de Suisse en direction de Lausanne, avec une halte fort sympathique et conviviale au bord du lac. Nos voitures sont garées devant la porte à tambour de l’hôtel Beau-Rivage*****, un des plus beaux palaces du monde. Le Musée Olympique nous accueille pour un déjeuner dans un salon privé, puis une visite guidée. La balade reprend en direction de Montreux en parcourant les routes du vignoble en bordure du lac. Le temps est au beau fixe et les vignes d’une magnifique couleur mordorée. Nous en profitons pour déguster un verre de vin blanc suisse à Lavaux. Le Royal Plaza de Montreux sera notre point de chute pour le dîner et pour la nuit. Les mécaniciens chevronnés profitent de la nuit pour effectuer une réparation de fortune sur la doyenne de la sortie, une 190 SL victime d’une fuite d’essence. Le dimanche matin, tout va bien et la balade reprend en direction de Villars-sur-Ollon. Les voitures empruntent la montée d’Ollon, un parcours connu des spécialistes. L’accueil à Villars-sur-Ollon est « top » : apéritif de bienvenue servi par les dames en costume tradi-

tionnel, voitures rangées devant la gare sur des places pré-réservées. Le groupe monte dans un train à crémaillère spécialement affrété en direction du lac de Bretaye. Nous sommes à plus de 2 000 mètres, c’est l’occasion de faire le tour du lac à pied et de goûter les spécialités vaudoises en altitude. Le «Bretaye-Villars» nous achemine vers nos voitures et nous découvrons au fil de notre voyage, entre autres, Les Diablerets et la célèbre station de Gstaadt. À l’arrivée en fin d’après-midi à Charmey à l’hôtel Cailler, spa et bains bouillonnants sont les bienvenus. Plusieurs programmes en option nous attendent lundi matin : visite de la ville médiévale de Gruyère, visite de la chocolaterie Cailler (Nestlé) ou relaxation à l’hôtel. Grâce à nos amis suisses, nous sommes attendus chez un collectionneur qui nous reçoit chez lui pour déguster la fameuse fondue suisse : la « moit’moit». On digère dans la voiture en faisant le tour du Lac de Neuchâtel !!!!! Le temps se gâte un peu et nous rejoignons l’hôtel des Rasses pour le dîner et la nuit. Le mardi matin est l’occasion d’une dernière visite : la fabrication de boîtes à musique Reuge, une société à la fois artisanale et internationale. Elle fournit les grands de ce monde et son dynamisme lui permet de construire de nouveaux locaux pour abriter ses activités en croissance. Alain Fournigault

De la 190 SL à la toute dernière SL 500 AMG, ce sont 18 roadsters qui ont découvert la riviera Suisse en quatre jours.

8

Sous le soleil devant le Musée Olympique de Lausanne.

Le verre de l’amitié, avec un vin blanc suisse, bien sûr ! Quel plaisir d’être reçu chez Arthur, notre ami collectionneur et organisateur d’une succulente fondue !

Un aperçu des SL «modernes».

Dans le train à crémaillère en direction du lac de Bretaye, à 2 000 m d’altitude. Les SL posent devant la gare de Villars-sur-Ollon. 9

Par ici

les sorties

Grand Ouest Au pays de l’Anjou bleu

L

e 15 juin, 17 Mercedes, du cabriolet 220 S ponton jusqu’au roadster 500 SL, se sont retrouvées à l’invitation de Louis Launay au point de départ à Pouancé pour une découverte de « l’Anjou bleu ». Après un trajet dans la campagne en suivant le circuit des lavoirs et un arrêt pour admirer le splendide château de Challin-la-Potherie, le premier temps fort fut la visite de La Petite Couere, parc de loisirs un peu particulier, puisqu’il associe un éco-musée à un parc animalier. Après avoir garé les autos à l’intérieur du parc, les visiteurs ont pu découvrir les nombreuses collections : voitures automobiles et hippomobiles, voitures à pédales, miniatures, tracteurs, cycles, vieux métiers, épicerie… Après un tour en petit train à travers le parc pour découvrir les animaux en liberté et le pique-nique, retour aux voitures en direction de la « Mine Bleue » pour découvrir le patrimoine ardoisier du Haut-Anjou. Le deuxième temps fort de la journée fut la descente dans les galeries à 130 m de profondeur et leur découverte dans un petit train minier, par une température de 13° ! Yvon Botcazou

Les 17 Mercedes en bonne compagnie au parc de loisirs de la Petite Couere.

Dans la mine, à 130 mètres de profondeur !

Dans un beau sous-marin…

L

es Mercedes de l’Ouest étaient au rendez-vous de la sortie organisée de nouveau par Louis Launay le 14 septembre à Nostang, petite ville au nord de la belle ria d’Etel pour une traversée de l’arrière-pays de Lorient et de ses nombreuses rivières. Après avoir franchi le Blavet, voici Hennebont et ses fortifications, puis Pont-Scorff, où l’on passe le… Scorff, avant de se diriger vers Guidel, en bordure de la Laïta, qui marque la frontière entre le Finistère et le Morbihan. C’est le lieu choisi pour l’apéritif et le pique-nique en face de l’océan Atlantique, sous le soleil. Après le déjeuner, nous continuons Les Mercedes ont pu se garer devant à longer la côte, passant l’impressionnant sous-marin « Flore ». devant Fort-Bloqué, Lome-

ner et Larmor-Plage par le petit port de Kernevel, avant d’aboutir à la base sous-marine de Lorient, pour une visite un peu particulière : le sous-marin « Flore- S645 » et son musée. Ce sous-marin fut très actif pendant la guerre froide. Entre 1964 et 1989, il a parcouru 15 fois le tour de la Terre, dont 41 000 heures en plongée ! Yvon Botcazou

Les vacances se prolongent avec le pique-nique face à la mer…

Sur les traces des ducs de Bretagne

P

our la dernière sortie de l’année le 12 octobre, Didier Querlin et Philippe Gukelberger aveint programmé une visite de la presqu’île de Rhys avec pour fil rouge l’histoire des ducs de Bretagne. Au départ de Muzillac, la douzaine de Mercedes a traversé Sarzeau pour se rendre d’abord au sud de la péninsule à St Gildas de Rhys avant de remonter au nord pour déjeuner au manoir de Kerbot, construit au XVIe siècle par une famille d’officiers du duc de Bretagne et transformé ensuite en orphelinat. L’après-midi, tout le monde a repris le volant en direcPhilippe, nouveau duc de Bretagne? tion du château de Suscinio, impoL’habit le laisserait penser… sante forteresse médiévale dont 10

Terminus à la pointe de Penvins pour la dernière sortie de l’année.

les origines remontent au XIIIe siècle et qui fut l’une des résidences favorites des ducs de Bretagne. il appartient depuis 1965 au Conseil général du Morbihan, qui a depuis entamé sa restauration et l’a transformé en musée d’histoire de la Bretagne et du Morbihan. La journée s’est terminée par un bon bol d’air à la pointe de Penvins… Yvon Botcazou

Par ici

7e Traversée de Paris

les sorties

Défilé franco-allemand Le dimanche 3 août 2014, le club Mercedes-Benz de France a participé à la Traversée de Paris avec 18 voitures : 5 venues d’Île-de-France et surtout 13 voitures venues d’Allemagne !

C

ette édition estivale et ensoleillée de la Traversée de Paris a rassemblé 700 voitures, camions, autobus, motos, utilitaires légers et tracteurs les plus divers et variés, âgés de plus de 30 ans, pour une journée placée sous le signe du plaisir de conduire des anciennes. Tôt le matin, après avoir récupéré le dossier et le roadbook au point d’accueil, et après un petit-déjeuner café-croissants, le départ a été donné entre 7 h 30 et 9 h 30 devant le château de Vincennes, direction l’esplanade de l’Observatoire de Meudon pour un pique-nique géant. Dès les premiers kilomètres, les voitures s’élancent par l’avenue Daumesnil, la Bastille, la rue Saint-Antoine, avec un crochet place des Vosges, puis le boulevard Beaumarchais et la place de la République. Une première halte permet de faire l’inventaire des modèles de la marque à l’Étoile : 170A, 190 SL, 220 SE ponton cabriolet, 230/250/280 SL Pagode, berlines 250 SE et 280 SEL 3,5 - 280 SL (R 107) et 230 CE. On repart par le boulevard Saint-Martin, le boulevard Poissonnière et la rue du Faubourg-Montmartre. On roule à très petite vitesse avec quelques bouchons à des points stratégiques. C’est le but recherché pour que passants et touristes puissent s’extasier en prenant des photos. La colonne de voitures, camions et bus prend la rue des Martyrs et la rue Lepic pour rejoindre Montmartre et le Sacré-Cœur où une nouvelle

halte permet de découvrir la vue sur Paris depuis le parvis et aux nombreux touristes de se presser autour des voitures. Après le Sacré-Cœur, c’est la descente vers la Madeleine et la place de l’Opéra, puis les Champs-Élysées. Les lieux les plus touristiques sont traversés, pour le plus grand plaisir des participants. Lors de la halte sur la place de la Concorde, on discute et on échange sur nos Mercedes entre Français et Allemands (venus de Francfort, Wiesbaden, Stuttgart, Aschaffenburg, Offenbach-sur-le Main…). Mais il faut repartir, direction le pont Alexandre III et l’esplanade des Invalides pour une nouvelle halte : la place est complètement saturée ! On repart par la rive gauche de la Seine pour atteindre la Tour Eiffel : halte bouchons, touristes et des photos, encore des photos et des échanges « De quelle année votre voiture ? ». Et on reprend la route par la place du Trocadéro car il faut rejoindre l’esplanade de l’observatoire de Meudon par le bois de Boulogne, le pont de Suresnes et Saint-Cloud. La ville de Meudon a bien fait les choses avec la police ouvrant la route aux 700 véhicules jusqu’au terminus, pour un pique-nique autour des voitures. Au menu, un panier-repas froid ou un magret de canard et certains avaient apporté du champagne (à boire bien sûr avec modération !) pour terminer cette très belle journée. Georges Bezdikian

Embouteillage sur les Champs-Élysées : 18 Mercedes figuraient parmi les 700 participantes à la Traversée de Paris estivale.

Après l’effort, le réconfort : le pique-nique géant dans le parc de l’observatoire de Meudon. Passage devant la basilique du Sacré-Cœur de Montmartre pour cette berline 170 W136.

Cette Pagode est l’une des 13 Mercedes à avoir fait le déplacement depuis l’Allemagne. 11

Par ici

les professionnels

Garage Bonne Route

Au service de l’étoile Dynamiques et passionnés, Eric Weiland et son frère Cédric sont membres du club Mercedes-Benz de France. Ils ont concilié passion automobile et travail lorsqu’ils ont créé le Garage Bonne Route, une bonne adresse à retenir dans l’Est de la France !

S

itué à Freyming-Merlebach en Moselle, le Garage Bonne Route accueille les voitures anciennes pour des opérations allant du simple entretien jusqu’à la restauration complète, avec dans les deux cas la volonté de faire un travail de qualité. En quatre ans, l’activité s’est développée avec un réel niveau d’exigence, qui a conduit les deux frères à se spécialiser dans les modèles de la marque à l’étoile, comme nous l’explique Eric Weiland.

de deux 190 SL successivement, et ensuite, ce fut une 600, ce qui nous a permis de maîtriser ses spécificités électriques, hydrauliques et pneumatiques.

Quand avez-vous débuté votre activité ?

Quelle est votre formation ?

Nous avons commencé en 2010. Notre première restauration complète fut celle d’un camion Citroën 350 N «Belphégor». Les chantiers suivants ont très variés : 2 CV, Alpine, Jaguar XJ6 et XK 140 et puis les Mercedes, dont nous nous sommes faits une spécialité.

J’ai fait une formation d’électro-mécanicien, sur les conseils de mon grand-père et la première partie de ma carrière s’est déroulée dans le domaine très pointu de la machine-outil. Quant à mon frère Cédric, il a fait une formation de chaudronnier-formeur, avec une spécialité en soudage et serrurerie fine. Donc, nous avons la chance d’être complémentaires.

La première Mercedes ? Ce fut une berline 200 W123. Et pour l’anecdote, même si ce n’est pas une Mercedes, nous nous sommes occupés d’une réplique de 500 K fabriquée par la société américaine Heritage, qui avait besoin de travaux pour son homologation en France.

Comment est venue la spécialisation dans les modèles de la marque ? Ce qui nous a mis le pied à l’étrier, c’est la restauration partielle d’une limousine 300 : électricité, boîte de vitesses et pont. Ce chantier nous a permis de démontrer que nous pouvions prendre en charge dans la région la remise en état de Mercedes anciennes et que les collectionneurs n’étaient plus obligés d’aller en Allemagne. Ensuite, la spécialisation s’est faite par le bouche-à-oreille de nos clients, qui nous ont recommandés. Nous avons eu la restauration

Pourquoi les Mercedes ? Parce que ce sont des voitures de rêve. Quand j’étais petit, j’en rêvais. Dans les cités minières de Moselle à l’époque, il n’y avait pas de Mercedes ! Donc, j’ai voulu faire de la Mercedes.

Et le reste de votre équipe ? Notre neveu Mathieu est venu nous rejoindre pour s’occuper de la gestion administrative et commerciale, ainsi que de la commande de pièces aux fournisseurs. L’équipe est complétée par Olivier, ébéniste de formation, qui a bifurqué vers la carrosserie. Il maîtrise la fibre de verre, le carbone : il «comprend» le toucher de toutes les surfaces. Il a y enfin un aide-mécanicien et un apprenti.

Quels sont les prochains chantiers ? Il s’agit d’une 250 SL , pour laquelle son propriétaire nous a demandé la restauration totale de la carrosserie . Mais le gros chantier à venir est une limousine 300 Adenauer de 1952, avec un historique très particulier… L’équipe du Garage Bonne Route au complet !

12

Garage Bonne Route 23 rue de Metz - 57800 Freyming-Merlebach tél. 06 64 95 58 56 www.garagebonneroute.com

A Freyming-Merlebach en Moselle, le Garage Bonne Route entretient et restaure toutes les anciennes, et en particulier les Mercedes !

Olivier le carrossier en plein travail sur une 250 SL.

Dépose du cache-culbuteurs du moteur d’une 300 Adenauer.

Le Garage Bonne Route dispose de sa cabine de peinture.

Un aperçu de l’atelier, avec une 250 SL et un coupé SEC.

Le prochain chantier : une limousine 300 de 1952 à la carrosserie très fatiguée. 13

Par ici

Mercedes W124

l’histoire

L’excellence du juste milieu La série W124, voiture du «juste milieu» dans la gamme Mercedes, fête ses 30 ans. En onze ans de carrière, elle a été déclinée en de nombreuses carrosseries et motorisations.

A

près des études débutées en 1977, soit à peine un an après le lancement de la série W123, la W124 est présentée officiellement le 24 novembre 1984 à Séville en Espagne et les ventes débutent au début de l’année 1985. Pour la première fois, elle fait figure de modèle intermédiaire dans la gamme Mercedes, puisqu’elle est intercalée entre la 190 et la Classe S. Avec un cahier des charges orienté vers la sécurité et la légèreté, elle reprend techniquement de nombreux éléments inaugurés sur la 190 deux ans auparavant : train arrière multi-bras, essuie-glace monobalai, joints de portières affleurants… De même, la carrosserie, avec son profil en coin pour une aérodynamique optimale (Cx de 0,30) et son absence de chromes est devenue un chef d’œuvre de fonctionnalisme à mettre au crédit de l’équipe du style menée par Bruno Sacco. L’autre caractéristique de la W124, c’est la déclinaison en de multiples carrosseries. Après la berline, le break fait son apparition fin 1985, suivi du coupé en 1987, d’une version limousine à six portes en 1990 et finalement du cabriolet en 1991, qui marque le retour

de Mercedes sur la marché des découvrables à quatre places vingt ans après l’arrêt du cabriolet W111. Côté motorisations aussi, le choix est copieux, que ce soit en essence ou en diesel, en quatre ou en six cylindres. Enfin, dans le pléthorique catalogue des options, il faut noter la transmission intégrale baptisée 4Matic, proposée uniquement sur les six cylindres et sur les breaks. Le modèle d’exception de la gamme apparaît en 1990 : la 500E. Grâce à son V8 de 5 litres emprunté au roadster 500 SL, cette berline survitaminée (326 ch!) développée avec l’aide de Porsche reprend le flambeau des 300 SEL 6,3 et des 450 SEL 6.9. Il y aura aussi des motorisations V8 en 4 litres, d’abord prévues pour le Japon et les USA et le préparateur AMG proposera également deux versions affutées : les coupés et cabriolets E36 (six cylindres 272 ch) et la berline E60 (V8, 381 ch) En 1989, la W124 connaît son premier « lifting », avec des boucliers re-dessinés, des protections latérales inaugurées sur le coupé à la place des baguettes, quelques chromes supplémentaires et un tableau de bord un peu plus « boisé ».

Commercialisée d’abord en berline, la W124 a ensuite été déclinée en versions break et coupé. 14

Production • 2 213 167 berlines (dont 10 479 E500)

• 2 342 limousines

• 340 503 breaks

• 1 266 châssis normaux pour carrosseries spéciales

• 141 498 coupés

• 5 132 châssis longs pour carrosseries spéciales

• 33 952 cabriolets

Total : 2 737 860 exemplaires

En 1993, le deuxième lifting concerne à nouveau les boucliers, avec des bandeaux de protection de couleur uniforme et surtout un nouveau capot englobant la calandre, avec l’étoile déplacée sur le capot. C’est à cette occasion que la W124 prend l’appellation Classe E, suite au remplacement de la série 190 par la nouvelle Classe C. La berline W124 est remplacée par la génération W210 en 1995. Le coupé est arrêté un an plus tard et le cabriolet est le dernier à disparaître des chaînes de fabrication en 1997. Et aujourd’hui, grâce à ses qualités, la W124 dans ses différentes versions fait le bonheur de nombreux membres du club !

Rallongée de 80 centimètres, la limousine est dotée de six portes afin de mieux accueillir ses passagers.

Première apparition de la W124 au Salon de Francfort 1985.

Première déclinaison : le break, ici en version 4Matic.

Des lignes particulièrement pures et équilibrées pour le coupé, qui conserve le principe des vitres sans montants.

La W124 était également proposée sous forme de plate-forme normale ou rallongée pour des aménagements particuliers, telle cette ambulance.

Apparu en 1991, le cabriolet renoue brillamment avec la tradition des découvrables à quatre places.

La version la plus explosive et la plus désirable : la 500, avec son V8 de 326 ch.

15

Découvrez l’atelier expert des Mercedes anciennes. Centre Technique Mercedes-Benz 2 av. de la Résistance - 93240 Stains Une équipe de passionnés dédiée à la restauration complète de Mercedes anciennes disposant du plus grand stock France de pièces détachées Mercedes-Benz. Contact Atelier : François Bieuvelet – 01 49 46 53 45 [email protected] Contacts Pièces détachées : Frédéric Rhannage – Germinal Baclet – 01 49 46 53 33 [email protected] [email protected]

Mercedes-Benz Paris - Siren 679 803 197 R.C.S. Versailles