Livres passeurs de textes patrimoniaux

6 downloads 13 Views 55KB Size Report
LES LIVRES PASSEURS DE TEXTES PATRIMONIAUX -. 1. Les versions intégrales fidèles. Les écrivains les avaient élaborées à partir de la matière première ...

DE LA LITTERATURE ENFANTINE A LA LITTERATURE DE JEUNESSE

- LES LIVRES PASSEURS DE TEXTES PATRIMONIAUX 1. Les versions intégrales fidèles Les écrivains les avaient élaborées à partir de la matière première qu'étaient les contes oraux pour en tirer une oeuvre littéraire. Elles se présentent sous forme d'albums à texte unique dans lesquels il faut prendre en considération les illustrations organisées autour du déroulement de l'histoire. L'image, qui est aussi narrative que le texte, aide le lecteur à adhérer au récit, à mieux saisir les messages. Les versions intégrales se présentent aussi sous forme de recueils format roman, de "grands livres" où le texte est prépondérant. 2. Les versions altérées Des années 1960 aux années 1990 environ, de nombreux contes ont été adaptés dans le but de rendre leur contenu plus accessible aux enfants. Pour cela, on les a tellement dépouillés de leur consistance (personnages, syntaxe et lexique "rajeunis" et simplifiés) qu'ils y ont perdu leur pouvoir d'enchantement. L'édition est revenue à la qualité littéraire d'origine, suite à l'importance qui a été donnée aux contes dans tous les livres de lecture. 3. Les contes contemporains issus de l'oralité Les auteurs contemporains se sont emparés de certaines versions locales recensées dans les catalogues patrimoniaux. Ils les ont écrites et plus ou moins adaptées. Ces albums sont presque toujours une réussite. Les meilleurs exemples 2002 : La souris qui cherchait un mari, Didier Qui a commencé ? Petite collection Clé Jeunesse Le bûcheron et la petite fève, Syros La souris et le voleur " Mathieu des oies, Gründ Le pari de rusé renart, Circonflexe Le chat et le coq, Epigone Brise cabane, Père Castor Rockorico ! Kaléidoscope Une soupe au caillou, Ecole des Loisirs Les trois cochons, Circonflexe 4. Les contes merveilleux, relus, revisités et réécrits Les contes, Peau d'Ane, Cendrillon, Barbe bleue, Le Chat Botté, Le Petit Chaperon Rouge... retrouvent une jeunesse, dans un grand respect du texte source agrémenté d'allusions, d'expressions décapantes, de rêves, de regards amusés et/ou satiriques, d'interprétations... Les écrivains conteurs (J.P. Kerloc'h, E. Battut, J.M. Rochette, J. Claverie, Cl. Clément, D. Bourre, ...) donnent des versions qui font réfléchir les jeunes lecteurs d'aujourd'hui. Les nouveaux éléments littéraires qu'ils introduisent participent à l'évolution permanente du conte, matière vivante. "Un conte vaut pour ce qui s'est tissé et retissé autour de sa trame" (I. Calvino, Anthologie du conte italien). Les caractéristiques immuables ne sont pas trahies : trame, style de prose et rythme respectés laissent encore place à l'oralisation. Les illustrateurs contemporains créatifs, drôles, parfois impertinents mais toujours sensibles (E. Battut, Cl. Clément, J. Claverie; P. Dumas, N. Novi, M. Bourre, A. Gauthier...) projettent

dans l'image leur vision du monde, leurs émotions et les fantasmes que leur inspirent les textes. Les mots sont arrimés à ces nouvelles formes d'illustrations. Le texte n'est plus, à lui seul, porteur d'un message. L'illustration redonne aux enfants le goût de lire des contes traditionnels que l'auteur a adaptés à la culture de leur temps. Exemple : Un Chaperon Rouge de Claude Clément/Isabelle Forestier, Grasset : le monde des cités-une petite fille à la peau un peu colorée-trois femmes : la grand-mère, la mère, la petite fille-des copains-le loup bizarre, bizarre-le retour-le non dit-l'aveu-la condamnation du "loup"-le débat dans la cité. 5. Les récits contemporains et l'intertextualité De nombreuses histoires contemporaines se nourrissent de textes antérieurs en y faisant allusion, en les citant, en les parodiant. Les auteurs réécrivent à leur manière mais avec des intentions : faire rire, piéger le lecteur, délivrer un message... Le filon a été largement exploité dans les années 1990/2000. Il a tendance à s'essouffler. Les sélections 2001 et 2002 : C'est moi le plus fort, Ecole des Loisirs Ami, Ami, Ecole des Loisirs/Pastel Les étonnants animaux que le fils de Noé a Le loup, Thierry Magnier sauvés, Rue du monde Pieds de cochons, Ecole des Loisirs Les trois loups, Ecole des Loisirs La princesse arrive à quatre heures, Seuil Sandrillé, Sonore, la fée, le concours des Madlenka, Grasset princesses, Ecole des Loisirs Les trois petits pourceaux, Didier Jeunesse Le baiser maléfique, les 400 coups L'ogresse et les sept chevreaux, " A qui la faute ? Circonflexe Grand-mère loup, y es-tu ? Gallimard Le plus féroce des loups, Père Castor Poulet Pizza, Nathan Quelques auteurs très connus utilisent ou ont utilisé ces procédés littéraires : Claude Boujon, Philippe Corentin, Rascal, Geoffroy de Pennart, Frédéric Clément... 6. Deux exemples d'histoires ancrées dans la mémoire collective : dites, écrites, réécrites, adaptées, parodiées... Présences dans le patrimoine Le loup, la chèvre et ses chevreaux (90 versions recensées) Motif de la force physique opposée à la ruse

Les trois petits cochons Motif des animaux qui cherchent un abri

Adaptations contemporaines La chèvre et les biquets, Père Castor Les 7 chevreaux et le loup, Epigones Le loup et les 7 chevreaux, Nathan Le loup et les 7 chevreaux, Hachette

Intertextes Loup blanc, Pastel L'ogresse et les sept biquets, Didier Le loup est revenu, Ec. des loisirs Le loup sentimental, " * Les petits du loup, le mari de la chèvre et les calendriers, Hachette Les trois petits cochons, Nathan Il y avait une fois, Magnard Les trois petits cochons, Mango Pieds de cochons, Ecole des La véritable histoire des trois Loisirs petits cochons, Gallimard C'est moi le plus fort, Pastel Les trois cochons, Circonflexe Les trois petits pourceaux, Didier

a) La grenouille fiancé(e) animal(e) Motif de la métamorphose b) L'animal ambitieux, la démesure

(* pour le cycle III)

Le plus féroce des loups, Flammarion Les 3 petits loups et le grand méchant loup, Bayard Le déjeuner des loups, Ec. des loisirs Le loup mon oeil, Autrement jeunesse * La vérité sur l'affaire des trois petits cochons, Nathan La grenouille qui voulait... (BD Pauvre Verdurette, Ec. des Calman Levy) loisirs Le roi grenouille, Hachette Armelle la toute belle, Pastel La princesse grenouille, La princesse et le crapaud, Kaléidoscope Gallimard Le prince grenouille, Mango Un jour mon prince viendra, Pastel * La princesse grenouille suite, Circonflexe * Le coup de prince crapaud, Le petit homme de fromage... Seuil *Princesse souris, Ec. des loisirs Comment devenir un Prince Charmant en *10 leçons... Ecole des Loisirs La grenouille qui refusait d'être princesse, Gallimard *Le priiince Grenouille, Nathan

TEXTES PATRIMONIAUX ET RESEAUX LITTERAIRES Sans nourrissage culturel délibéré, de nombreux enfants n'ont pas accès aux récits littéraires. L'école se doit de mettre en place des situations d'apprentissage (lire littérairement n'est pas une démarche spontanée) qui permettent à tous les enfants de comprendre et de prendre du plaisir à lire des textes exigeants, résistants. La mise en réseaux authentiques d'histoires choisies, présente plusieurs intérêts pour les élèves : - trouver des relations et acquérir une attitude comparative - développer un comportement de lecteur avisé, toujours en alerte, complice ; un comportement qui aide à éclaircir les zones d'ombres, à profiter des intentions de l'auteur - se construire, en classe, une culture personnelle et commune, qui laissera des traces. DES RESEAUX POSSIBLES POUR CONSTRUIRE UNE CULTURE DE BASE • Choix centrés sur des réseaux de genres issus du patrimoine : mythes, contes, fables, légendes... - fixation de repères  fonctionnement du genre  horizon d'attente - la constante évolution de ces genres distribués en catégories littéraires plus ou moins proches • Choix centrés sur des thèmes de toujours et de partout qui cimentent des cultures, leur universalité inscription dans un pays, une région d'origine-évolution dans le temps et dans l'espace : le loup, les géants, les animaux fantastiques, les dons bénéfiques ou maléfiques, les aides surnaturelles, la quête de jeunesse, les métamorphoses, les symboles (les éléments, le soleil, l'arbre, un nombre, une couleur, le cycle de vie...) • Choix centrés sur des personnages légendaires très présents dans la littérature de jeunesse héros mythologiques ou légendaires (Atlas, Icare, Jonas, Hercule, Ulysse, Gilgamesh, ...) héros de contes merveilleux (Le petit Poucet, Barbe bleue, Blanche Neige, ...) portraits physiques, psychologiques  rôles et comportements en adéquation avec les portraits DES RESEAUX HYPERTEXTUELS • Choix centrés sur des contes traditionnels issus de l'oralité le texte source écrit, arrangé, adapté, réécrit, parodié attitude comparative : on a des références culturelles, une attente déstabilisation du lecteur qui profite ensuite des différences pour en rire DES RESEAUX INTERTEXTUELS • Choix centrés sur l'intertextualité : clin d'oeil, allusion, citation des textes présents dans un texte  appel à sa culture littéraire pour entrer dans le jeu intertextuel proposé par l'auteur. Connaître pour reconnaître.

DES RESEAUX D'UNIVERS • Choix centrés sur un auteur, un illustrateur, qui s'inspire de textes patrimoniaux

 "C'est bien du Philippe Corentin, du Rascal, du Peter Sis, du Claude Boujon, du Claude Clément !"

A. DES HISTOIRES DE GRENOUILLES : UN RESEAU LITTERAIRE AU CYCLE 3 1. Du texte source .......... à la parodie contemporaine Quatre réseaux qui se croisent Objectifs 1. Aborder des histoires ancrées dans la mémoire collective (interprétations symboliques plurielles)  réseau pour une culture de base 2. Construire des références de genre, créer un cadre cognitif  horizon d'attente, attitude comparative  réseau générique 3. Travailler différentes formes d'intertextualité (allusions-citations-parodies d'histoires traditionnelles plus ou moins déstabilisantes)  réseaux hypertextuel et intertextuel 4. Apprendre à faire connaître pour re-connaître afin de profiter du jeu proposé par l'auteur, d'être en connivence, de jouir des écarts et des effets de sens  DONNER UNE DIMENSION CULTURELLE A L'APPRENTISSAGE Activité 1 Lecture du (des) texte(s) citant(s) Pauvre Verdurette  réactions rares Activité 2 Lecture de la Fable d'Esope Lecture de la Fable de La Fontaine. Sa part d'intervention. Imiter ? Copier ?  Il a réécrit en s'inspirant d'Esope Activité 3 LES TEXTES Activité 4 La grenouille (tradition orale, Lecture ou relecture de - Lecture par M : La catalogue, Maisonneuve-Larose) Pauvre Verdurette grenouille La grenouille qui éclate et le - Recueil des réactions - Lectures classiques : boeuf (Esope) - Verdurette connaît ses Le Roi Grenouille La grenouille qui... (La Fontaine) "classiques" La Princesse Grenouille Le Roi Grenouille (Grimm, - Tableau comparatif - Dans sa vie ce n'est pas Hachette) - Inscription dans le genre comme dans les contes : elle La Princesse Grenouille merveilleux au motif "du confond fiction et réalité (Afanassiev, Hachette) fiancé ou de de l'épouse - Débat : attentes =/= des Pauvre Verdurette (Cl. Boujon, E intentions de l'auteur  animal" des L)  horizon d'attente perception de l'humour Armelle la toute belle (C. Hellings, E des L) Le coup du Prince Crapaud (Scieszka, Seuil jeunesse) Le Prince Grenouille, suite (Scieszka, Circonflexe)

Activité 5 Lecture d'une parodie : Armelle la toute belle Stratégie de la lecture fragmentée : Va et vient constant entre ce qu'on pense ce qu'on attend jusqu'à l'égarement total C'est une lecture piégée voulue par l'auteur

- créer l'horizon d'attente - percevoir les signes de rupture (contes canoniques) - se référer à Pauvre Verdurette pour être en alerte - repérer la folie du personnage =/= conte classique - reprendre "comme dans un conte, ils s'embrassèrent" - imaginer la suite : "ce n'est pas pareil mais peut-être que ..." - donner la fin qui contrevient totalement aux attentes - comparer l'attitude de Verdurette et d'Armelle  elles n'acceptent pas leurs conditions de vie (les garçons de la classe rient beaucoup, les filles sont généralement plus discrètes...)

Activité 6 Lecture de Le Roi crapaud, autre cas de déviance (le crapaud ne veut pas de la princesse, il lui crache à la figure !) Meilleure connaissance des règles du jeu  bon contrat de lecture Activité 7 Lecture de Le Prince Grenouille, suite (Il veut redevenir grenouille, "le couple vacille un peu") Le retour aux sources fera rencontrer d'autres personnages de contes classiques  nouvelles ouvertures littéraires (voir pistes proposées)

Cette fiche a été élaborée à partir du chapitre "Lire en réseau, textes et intertextes", Boussion J., Schöttke M., Tauveron C., in Apprendre à lire, bâtir une culture au CP, une année de lectures, Hachette.

2. Du texte parodié........ au texte source 1. Lecture fragmentée jusqu'à ... "illumination" - un avenir prometteur - une réalité décevante malgré ce qui "était écrit" - constats : cela ne pouvait pas marcher... mais pourtant dans les contes...

2. Lecture fragmentée des trois épisodes de rencontres après la fuite, jusqu'à "... superbe carrosse". - la bonne connaissance des contes qui permet au héros d'échapper par deux fois au danger : La belle au bois dormant Hänsel et Gretel - l'erreur de la fée marraine (Cendrillon) : le Prince devient... carrosse ! - lectures parallèles de ces trois contes - retour aux citations, aux allusions, présentes dans le récit et devenues plus accessibles.

Le Prince Grenouille, Suite, (Circonflexe)

3. Lecture de la clôture de l'histoire - les regrets - la fin de l'enchantement à minuit - le retour au château - les retrouvailles et les effusions - la nouvelle métamorphose qui permettra d'appliquer la formule finale : Et ils vécurent heureux...

4. Lecture du texte source : Le Prince Grenouille Relecture du récit de SCIESZKA - les allusions repérables : la mare, le prince sauteur, les coassements, la feuille de nénuphar, les lèvres de grenouille baveuse... - une histoire contemporaine : commentaires du narrateur, croisées de la réalité et de la fiction, actualité de l'écriture

B. LA PRESENCE DE TEXTES PATRIMONIAUX DANS UN UNIVERS D'AUTEURS

Philippe Corentin : un univers peuplé de loups mal aimés, affamés, benêts, couards, tels que les différentes branches du Roman de Renart nous les ont donnés à lire (le loup n'y est qu'un ventre). Cet auteur convoque des contes folkloriques en plein ou en creux. Ses histoires sont moins faciles à lire qu'il n'y paraît. L'enfant doit être nourri antérieurement ou postérieurement à leur lecture afin de profiter des jeux intertextuels et d'opérer des rapprochements. Les sourires et les rires complices sont à ce prix.

Des loups d'aujourd'hui, affamés, pas très malins, peureux, et qui n'effraient plus personne !

Des loups d'hier, affamés, moqués, dupés

affamé, dupé par les lapins et le cochon qui le raillent

Plouf

grognon, gourmand, joue avec les lapins

Tête à claques

un hiver difficile : des carottes, L'ogrionne rien que des carottes passent le Père Noël puis la fille de l'ogre... Mademoiselle sauve qui peut un Petit Chaperon Rouge endiablé ! Un pauvre loup affamé réconforté par la grandL'ogre, le loup, la mère petite fille et le un loup piégé par l'ogre mais qui gâteau lorgne sur la petite fille, sans Patatras résultat un loup affamé, mal aimé, qui mangerait bien un lapin. Mal aimé ? les lapins lui offrent un gâteau d'anniversaire Les titres références sont tous parus à l'Ecole des Loisirs

La lune se mirant dans l'eau, prise pour un fromage (oralité) Renart et Ysengrin dans le puits (Roman de Renart) Le loup et le renard (Esope, La Fontaine) Le motif du loup dupé par des animaux domestiques apparemment plus faibles que lui (Roman de Renart, oralité) L'ogre du Petit Poucet et ses filles

Le Petit Chaperon Rouge

Les motifs de l'ogre et du loup mêlés Le passeur * Le motif du loup dupé par des animaux domestiques apparemment plus faibles que lui (Roman de Renart)

* Le passeur, conte folklorique facétieux (version auvergnate). C'était un homme qui vivait près d'une rivière. Il possédait une barque toute petite. Il s'en servait pour faire passer les chalands qui voulaient traverser. Il gagnait ainsi sa vie. Un jour, se présentèrent en même temps : un chou, une chèvre et un loup. Il ne pouvait en transporter qu'un à la fois. Sa femme, qui était très avisée, lui conseilla de faire passer la chèvre tout d'abord et de laisser ensemble le loup et le chou. Ainsi le loup ne pourrait pas manger la chèvre et la chèvre ne pourrait pas manger le chou. L'homme était embarrassé car au deuxième voyage, il lui faudrait bien amener sur l'autre bord ou le loup, ou le chou. Son problème n'était pas résolu. C'est sa femme qui le tira d'embarras : "Passe maintenant le chou et tu ramènes la chèvre. Tu la laisses sur le bord et tu emmènes le loup qui se trouvera avec le chou. Puis tu reviens chercher la chèvre. Ainsi personne ne sera mangé !" Le passeur fit comme l'avait dit sa femme : le chou et la chèvre furent saufs !

Le passeur le passeur une rivière le loup une petite barque la chèvre le chou  passage de la chèvre  retour seul  passage du chou  retour avec la chèvre  passage du loup  retour seul  passage avec la chèvre Tout le monde est sauf : 4 "aller", 3 "retour"

L'ogre, le loup, la petite fille et le gâteau l'ogre (veut manger les trois personnages qu'il ramène de la chasse) le loup une rivière la petite fille un petit bateau le gâteau (un chou à la crème !)  passage de la petite fille  retour du loup seul  passage avec le loup  retour avec le loup (protège la petite fille)  passage du gâteau (la petite fille adore ça !)  retour avec le gâteau  passage du loup  retour avec la petite fille  passage du gâteau retour seul, mais il n'atteint pas la rive : c'était une rivière pleine de crocodiles qui aident un hippopotame à avaler l'ogre ! La petite fille sur une berge, le loup et le gâteau sur l'autre berge sont sauvés ! Il y a eu 5 "aller" et 4 "retour". Au 5ème l'ogre est englouti.

C. DES HEROS QUITTENT LEUR LIEU DE VIE ET RENCONTRENT DES PERSONNAGES DE CONTES Le passage à travers un miroir afin d'atteindre un monde moins monotone Groink au pays des contes, A. Brion, Flammarion Groink, un jeune cochon qui s'ennuie et rêve d'aventures Il traverse le miroir et rencontre : La Belle au bois dormant et son prince charmant La sorcière de Hänsel et Gretel Le Petit Chaperon Rouge et le loup. Les personnages des contes, que le héros ne connaît pas, ne veulent pas de lui dans leur histoire. Ecoeuré, il rentre sagement à la ferme. Le monde des contes est trop dangereux !

Une trilogie autour de la dévoration Humour noir assuré 1. Petit Lapin Rouge, Rascal, Pastel Le petit lapin part chez sa grand-mère. Il rencontre Le Petit Chaperon Rouge dans le bois. Chacun connaît l'histoire de l'autre. Que va faire le loup s'il arrive ? Dévoration possible 2. Poussin Noir, Rascal, Pastel 99 poussins naissent jaunes. Le 100ème noir ! Le voilà sans parents. Il part à leur recherche. Après de multiples échecs il se retrouve face à des loups qui ont mis le couvert ! Aveuglé par sa quête d'identité, il va... Il ne connaît pas les contes ! Dévoration quasi certaine 3. La nuit du grand méchant loup, Rascal, Pastel

DES VOYAGES INITIATIQUES ANIMES DE RENCONTRES PLUS OU MOINS AGREABLES

Trois jouets s'ennuient depuis que leur jeune propriétaire les délaisse pour lire des contes effroyables. Il s'agit d'un robot, d'un ourson et d'un éléphant. Véxés, ils décident de quitter la maison, non sans conséquences. Ils rencontrent successivement : - les sept nains, en plâtre, inoffensifs, du jardin - un loup ! non, un vieux chien abandonné - un renard piégé par l'homme et qui meurt - la sorcière d'Hänsel et Gretel. Ils fuient. - un canard blanc pour les aider (comme dans le conte) à traverser la rivière. Le canard est alors délivré par le vieux chien abandonné et affamé. C'est lui qui les fait traverser. Le retour à la maison sécurisante. Le monde extérieur est trop hostile. Dévoration exécutée

Partir pour grandir, muni des conseils des proches Le loup sentimental, G. de Pennart, Ecole des Loisirs Un jeune loup décide de partir mener sa vie. Son père lui remet un "menu initiatique". Il a faim et voilà que se présentent successivement : - La chèvre et ses sept chevreaux - Le Petit Chaperon Rouge - Les trois petits cochons - Pierre de Pierre et le loup Toujours ému par les arguments des personnages, il ne dévore personne. Le voilà chez l'ogre du Petit Poucet. Il aperçoit les 7 malheureux enfants prisonniers et... dévore l'ogre qu'il inscrit sur son menu. Puis il délivre les garçonnets. La mission n'est pas remplie mais le méchant est puni. Le loup d'aujourd'hui se réhabilite.

D. DES CONTES TRADITIONNELS PARODIES JUSQU'AU DELIRE LE PETIT HOMME DE FROMAGE ET AUTRES CONTES TROP FAITS

Jon SCIESZKA, Lane SMITH, Seuil Jeunesse Le titre prévient le lecteur : ce sont des contes "trop faits", comme "avariés", qui vont être donnés à lire. Dix contes et une fable passés à la moulinette, entremêlés, déstructurés, renversés. On commence par la Petite Poule Rousse qui cherche de l'aide. Le narrateur, Jack (le héros de Jack et le haricot magique) qui n'en fait qu'à sa tête, expédie la poule au centre du livre, l'abandonne avant de lui réserver un sort particulier en fin d'ouvrage. L'auteur joue sur le fond mais aussi sur la forme et la mise en pages tout à fait loufoques. Cet ouvrage est une mine de lectures littéraires à développer. Les textes traditionnels parodiés La Petite Poule Rousse Celui qui croyait que le ciel allait lui tomber sur la tête Boucle d'or et les trois Ours La Princesse Grenouille Cendrillon

Le Petit Bonhomme de Pain d'épices ou Roule Galette Le Vilain Petit Canard Le Petit Chaperon Rouge La Princesse au Petit Pois Jack et la Haricot magique Le Lièvre et la Tortue

1. Appropriation de l'objet livre : un ouvrage original et désorientant - couvertures (spécificités de la quatrième qu'il faut éclairer), pages de garde déstructurées, introduction, place et mise en page de la table des matières, la dédicace... - typographies énormes ou illisibles, les passages imprimés en rouge Ce livre qui s'élabore sous les yeux du lecteur en bouleversant les normes éditorales, annonce un contenu truffé de surprises. 2. Discussion centrée sur le titre du recueil, les titres des contes 3. Recherche des titres des textes sources qui ont inspiré les parodies 4. Comparaison des textes sources et de leurs réécritures (organiser la classe en groupes : un texte source et un texte parodié pour un groupe) - Les personnages changés des éléphants remplacent les trois ours le poil remplace le lièvre Le petit homme de fromage remplace Le Petit Pain Rond Le Bonhomme de Pain d'épices La Galette

- Les noms propres chamboulés plus ou moins gentiment Poule Maboule, Canard Jobard Cendrilloutroupistache Le Petit Jogging Rouge

- Des structures narratives diffèrentes : des textes courts, des fins contrevenant aux attentes, absence de fin, absence de cohérence narrative (dérangée le plus souvent par Jack, la narrateur), des personnages qui ne se comportent pas "normalement" et déstabilisent le lecteur (certains quittent l'histoire) - Un lexique et une syntaxe souvent très familière, issus du registre du langage parlé voire de l'argot : "Caltez volaille ; je l'ai collée là ; écoute ! poulette rapplique ; couiner dans les esgourdes ; super ! on se casse...". - Des mots de la vie contemporaine : "un aéroport, un terminal, un jogging, le bowling...". 5. Le narrateur Le narrateur écrit et fabrique le livre. Il ne faut pas le déranger. Il intervient fréquemment dans les histoires, interrompt l'action malgré les protestations des personnages : "Ecoute, Poulette, voilà la page de titre qui rapplique..." - Il s'adresse au lecteur : "Je l'ai fait exprès pour vous embêter ; laissez tomber..." - Il donne son avis sur les personnages : la Poule Maboule étant douée d'une intelligence audessous de la moyenne ; des enfants tous aussi fourbes qu'eux. Fin." - Il discute avec les personnages. Cela va parfois jusqu'au conflit : "Laisse tomber, dit le loup. Tu t'es planté." "Mais c'est votre histoire. Regardez le titre... Le Petit Jogging Rouge, c'est vous, oui ou non ?" "Allez, viens le loup, on se casse..." La Petite Poule Rousse : "Où est ce narrateur paresseux ? Où est cet illustrateur paresseux ?..." -Il est remplacé par des narrateurs incompétents : Poule Maboule, Jack et le Haricot Magique. La présence du narrateur est à son comble lorsque Jack veut raconter sa propre histoire. Le Géant se révolte et ce pauvre narrateur ne parvient pas à écrire leur aventure... Le Géant ne s'en sort pas mieux. Résultat : on n'a que quelques bribes du conte et ... un peu le tournis ! 6. L'humour à demi-mot, grinçant, voire noir L'écart qui existe entre les contes d'origine et leur parodie délirante parfois tragique, est imprégné d'un registre humoristique à faire vivre. Bien profiter de cet écart et en rire, être en connivence avec l'auteur, suppose des lecteurs avisés et cultivés.

Michèle SCHÖTTKE