Loulou de Montmartre - CNDP

7 downloads 12 Views 108KB Size Report
Époque, part à la recherche de ses origines et doit affronter les agissements de mystérieux personnages qui se dressent sur sa route. Loulou de Montmartre.

teledoc le petit guide télé pour la classe

2007 2008

Loulou de Montmartre Dans Toowam, un feuilleton d’animation français conte en 26 épisodes les aventures romanesques Une série d’animation

d’une jeune orpheline qui, dans le Paris de la Belle

de Patrick Claeys (2008),

Époque, part à la recherche de ses origines et doit

scénario de

affronter les agissements de mystérieux personnages

Françoise Boublil et

qui se dressent sur sa route.

Jean Helpert, coproduite par France 3 et Pictor Média. 26 x 26 min

FRANCE 3 LE MERCREDI, VERS 6 h 50

Saga romanesque à la Belle Époque Littérature, histoire et éducation aux médias, cycle 3 En 1887, alors qu’elle était bébé, Loulou a été abandonnée dans des conditions énigmatiques par sa mère, une ancienne danseuse de french cancan. Nous la retrouvons jeune fille, dans le Paris de la Belle Époque, rêvant de devenir danseuse étoile à l’opéra et cherchant, avec l’aide du journaliste Gaby, à découvrir ses origines mais aussi à échapper à de mystérieux ennemis qui la traquent. Cette série animée, dans la veine des feuilletons, tisse de multiples pistes narratives. La dimension romanesque de la saga familiale et du destin de Loulou s’entrecroise avec le suspense d’une intrigue policière et un regard quasi documentaire sur la société et la vie artistique parisienne au tout début du XXe siècle.

Rédaction Jean-Pierre Carrier, professeur à l’IUFM de Périgueux Crédit photo Pictor Média Édition Émilie Nicot et Anne Peeters Maquette Annik Guéry Ce dossier est en ligne sur le site de Télédoc. www..cndp.fr/tice/teledoc/

La reconstitution de la Belle Époque

> Mettre en relation des éléments de la série avec des connaissances historiques, artistiques, littéraires. • La vie quotidienne. En s’appuyant sur les connaissances préalables des élèves, on dressera une liste de ce qui, de notre monde actuel, existait déjà et n’existait pas. La vérification s’opérera en deux temps. D’abord, que nous apprend la reconstitution historique du film? On prêtera attention aux objets et aux lieux, dans le générique (bicyclette avec pédalier, chaîne et roues d’égale dimension; caméra à manivelle ; Sacré-Cœur de Montmartre, dont la construction est presque achevée…) mais aussi dans le cours de différents épisodes (calèches, fiacres, rares automobiles et métropolitain; chandelles et éclairage électrique; hauts-de-forme des élégants et casquettes populaires; encrier et machine à écrire…). En second lieu, on recherchera les dates d’inventions de la fin du XIXe et du début du XXe siècle (moteur à explosion, lampe à incandescence, téléphone, cinéma…) et de notre époque (télévision, ordinateur…). • L’effervescence artistique. La série rend-elle compte de la fièvre créatrice et de l’émulation artistique qui régnaient dans le Paris d’alors, notamment sur la butte Montmartre? En s’appuyant sur les scènes de répétitions et de spectacles de danse, on installera un vocabulaire («petit rat de l’opéra », « ballerine », « en dehors »…) et on mènera une comparaison entre l’atmosphère canaille des cabarets de french cancan et la discipline des salles de danse classique. On se documentera sur le peintre Edgar Degas, pour lequel pose Loulou, et on rapprochera ses tableaux consacrés à la danse du traitement graphique de certains plans de la série. • L’essor de la presse. On commencera par définir le statut du Clairon, quotidien indépendant dont la mission est clairement énoncée: défendre le bien et faire triompher la vérité. On insistera sur l’importance de la presse écrite à une époque où la télévision n’existait pas. Ce qui permettra de comprendre pourquoi le Clairon est un enjeu financier, mais aussi politique. On cherchera les facteurs de développement de la presse d’alors (les tirages des quotidiens parisiens passent de 1 million en 1870 à 5,5 millions en 1910): liberté de la presse grâce à la loi du 29 juillet 1881, alphabétisation, progrès techniques… Ces données historiques déboucheront sur une réflexion sur la place dans la société de la presse écrite, le sens de sa mission d’information et l’expression «quatrième pouvoir».

• Belle Époque. On s’interrogera sur l’expression elle-même. Pourquoi a-t-on, après le traumatisme de la première guerre mondiale, qualifié ainsi cette époque? Connaît-on d’autres expressions utilisées en histoire pour désigner une période précise?

Une saga familiale

> Mettre en évidence les ingrédients et les ressorts d’un récit romanesque. • Le mystère des origines à percer. À la façon d’une enquête policière, on se lancera à la recherche des origines de Loulou en soulignant l’importance que revêt pour elle le fait de savoir qui étaient ses parents et pourquoi elle a été abandonnée. On notera les différences de statuts sociaux, entre la duchesse Éléonore, sa gouvernante, les servantes, etc. La différence de statut social se retrouve dans le couple des parents de Loulou, ainsi que chez ses deux «prétendants», Gaby et Charles (les prénoms eux-mêmes sont significatifs). • L’avancée de l’intrigue. On relèvera les indices qui guident Loulou dans sa quête. Au fur et à mesure, on fera le bilan de ce que l’on a appris sur les événements intervenus dans la vie de Loulou, en respectant l’ordre de leur découverte, ce qui permettra de comprendre comment le suspense se déplace au fur et à mesure des épisodes: par exemple, on se demande d’abord si la mère de Loulou est encore vivante, puis comment la jeune fille va la retrouver.

Quel suspense!

> Étudier la structure feuilletonesque du récit. On mettra en évidence des procédés narratifs en repérant des rebondissements de l’action, en notant que chaque épisode éclaire un peu plus le spectateur mais doit toujours ménager de l’inconnu. On notera qu’un mystère reste entier le plus longtemps possible (identité de l’«homme à la canne d’argent», ce qui est d’ailleurs souligné par la façon dont il est représenté à l’image). On s’interrogera sur l’effet produit par les extraits de la suite de l’intrigue proposés en fin d’épisode. „

Pour en savoir plus • Une fiche de travail accompagne ce dossier. • BOUBLIL Françoise, HELPERT Jean, Loulou de Montmartre, volumes 1 et 2 , Bayard Jeunesse, 2008. • CHAUDEMANCHE Franck, Quelle aventure ! CNDP, 2007. Un double DVD sur six périodes historiques, parmi lesquelles la Belle Époque. http://www.cndp.fr/Produits/DetailSimp.asp?ID=78062