Voir les livres - Site officiel de la mairie de l'Ile aux Moines

3 downloads 7 Views 231KB Size Report
Les proies – Dans le harem de Kadhafi. Dans le harem de Kadhafi. Dans le harem de Kadhafi. Annick Cojean. C'est sans doute le dernier secret de Khadafi. Et.

Les proies – Dans le harem de Kadhafi

Juste une ombre

Annick Cojean

Karine Giebel

C'est sans doute le dernier secret de Khadafi. Et le plus scandaleux. En novembre 2011, Annick Cojean publiait dans Le Monde un article terrifiant. Une jeune femme y racontait comment l'année de ses 15 ans, le Guide libyen la repérait dans son école, lui caressait les cheveux, et la désignait ainsi à ses gardes comme son esclave sexuelle à vie. Violée, battue, forcée par son maître à consommer avec lui alcool et cocaïne, et intégrée dans les troupes des «Amazones», elle ne pourra s'échapper de cet enfer que peu avant la Révolution. Une vie brisée, des centaines, sans doute plus. Mais le sujet, en Libye, reste totalement tabou.

Tu te croyais forte. Invincible. Installée sur ton piédestal, tu imaginais pouvoir régenter le monde. Tu manipules ? Tu deviendras une proie. Tu domines ? Tu deviendras une esclave. Tu as su t'imposer dans ce monde, y trouver ta place. Et puis un jour... tu te retournes et tu vois une ombre derrière toi. À partir de ce jourlà, elle te poursuit. Sans visage, sans nom, sans mobile déclaré. On te suit dans la rue, on ouvre ton courrier, on ferme tes fenêtres. On t'observe jusque dans les moments les plus intimes. Les flics te conseillent d'aller consulter un psychiatre. Tes amis s'écartent de toi. Personne ne te comprend, personne ne peut t'aider. Tu es seule. Et l'ombre est toujours là. Ou seulement dans ta tête ? Le temps que tu comprennes, il sera peut-être trop tard... Tu commandes ? Apprends l'obéissance. Tu méprises ? Apprends le respect. Tu veux vivre ? Meurs en silence...

Le promeneur de la presqu’île JeanJean-Luc Nativelle Antoine Desprez fait sa promenade quotidienne dans les rues du village où il a vécu depuis vingtcinq ans avec sa femme et son fils. Mais ce soir il la fait «à l'envers», et son humeur est sombre. Tandis que, l'un après l'autre, certains habitants nous livrent leurs points de vue sur l'événement qui a eu lieu trois jours plus tôt dans la presqu'île, son histoire se dévoile au fil de ses pas : les souvenirs se mêlent aux émotions et aux sentiments, tout au long d'un parcours qui est aussi celui d'une vie avec ses projets et ses renoncements, avec ses échecs et ses réussites. L'homme qui marche ne sait pas très bien ce qu'il cherche, sinon la paix avec lui-même, peut-être, au terme de son voyage.

L’herbe ’herbe des nuits Patrick Modiano Qu’est-ce que tu dirais si j avais tué quelqu’un ? » J’ai cru qu’elle plaisantait ou qu’elle m’avait posé cette question à cause des romans policiers qu’elle avait l’habitude de lire. C’était d’ailleurs sa seule lecture. Peut-être que dans l’un de ces romans une femme posait la même question à son fiancé. « Ce que je dirais ? Rien. » Mêlé de près à une affaire criminelle au début des années 1960, Jean tente de mettre au clair les circonstances qui l’ont conduit à fréquenter la bande de L’Unic Hôtel à Montparnasse et une certaine Dannie dont il était alors amoureux. En recoupant ses souvenirs avec les pièces d un dossier de la brigade des mœurs, il rouvre une enquête classée sans suite, dont il est vraisemblablement le dernier témoin

Prison avec piscine Luigi Carletti Une piscine tranquille vers laquelle convergent tous les regards, parfois indiscrets. Une piscine où Filippo consent à descendre de temps à autre sur son fauteuil roulant, accompagné de "l'Indispensable", le fidèle Péruvien au service de sa famille depuis des lustres. Villa Magnolia est semblable à un petit bourg, tout le monde s'y connaît... Mais lors d'une chaude matinée d'été, survient un nouveau locataire. Au bord du bassin, l'homme exhibe son dos traversé d’horribles cicatrices. Quelques jours plus tard il intervient pour défendre une résidente agressée par deux voyous que l'on retrouvera par la suite carbonisés dans leur voiture... Mais qui est cet énigmatique individu? Et pourquoi devient-il peu à peu nécessaire à tous?

Romain Gary – L’homme face à l’action Valéry Coquant Romain Gary, c'est plus qu'une vie, c'est un destin. Ecrivain, cinéaste, diplomate, ami de Kessel et de De Gaulle, Gary s'est affirmé comme un témoin essentiel du XXe siècle. Dès l'enfance, il a été confronté à l'Histoire. Son parcours est rythmé par les guerres mondiales, les exils, des rencontres plus ou moins brutales avec la mort. Autant d'épreuves qui auraient dû le submerger. Mais Gary dispose d'une arme secrète redoutable : l'imagination. L’auteur part de l'idée que Gary est né trois fois. En effet, trois dates particulières ont pris dans sa vie une importance capitale. Elles ont chacune amené des bouleversements qui ont conditionné son existence. Ces trois dates forment le socle sur lequel Gary a bâti son œuvre.

La mer et le silence Peter Cunningham Suite au décès d'une de ses clientes, Dick Coad, notaire, se retrouve dépositaire de deux surprenants manuscrits. Et nous plongeons dans l'inconscient d'un être obsédé par un secret. La première partie intitulée «Hector» s'ouvre sur l'année 1945 lorsque Iz, une jeune femme au passé énigmatique, arrive à Sibrille, près de Monument. Elle vient vivre dans le phare du village aux côtés de son époux, Ronnie. Très peu de temps après leur installation, survient la naissance de son fils Hector. Il est sa seule source de bonheur, alors qu'elle se heurte sans cesse à l'infidélité de son mari. Cependant Hector finit par s'enrôler dans l'armée. Débute alors le second cahier, nommé «Iz». Il revient sur les années qui ont précédé la rencontre avec Ronnie, et révèle le secret qui a conduit Iz à Monument. La délicatesse de l'écriture, la force des descriptions et un charme nostalgique laissent une impression durable.

Je ferai comme toi, je ne mourrai pas Anne Tourre Elle est jeune, jolie et pleine de vie. Elle a un métier qui la passionne et deux enfants formidables. Pourtant, Anne Tourre est frappée par le sort. Elle a reçu en héritage le gène BRCA 2 qui transmet dans sa famille, de femme en femme, un risque très élevé de cancer du sein. Quand la maladie la frappe, elle demande à se faire enlever les deux seins. Car elle refuse le risque de mourir d’une rechute comme sa maman, sa grand-mère, sa grand-tante. Mais il lui a aussi fallu annoncer à sa fille qu’elle pouvait être porteuse de ce gène. La petite a répondu, comme une évidence : « Je ferai comme toi, je ne mourrai pas. » Elle a fait de ce credo le titre de son livre. Elle témoigne pour les autres femmes des épreuves traversées, de l’histoire familiale revisitée. Mais son livre est aussi un récit sur l’enfance, les secrets et les fardeaux que portent les petites filles.

Un repas en hiver Hubert Mingarelli Ce jour-là, trois hommes avancent péniblement dans la neige sans autre choix que de se prêter à une chasse à l'homme décrétée par leur hiérarchie militaire. Ils débusquent presque malgré eux un Juif caché dans la forêt, et, soucieux de se nourrir et de retarder le retour à la compagnie, procèdent à la laborieuse préparation d'un repas dans une maison abandonnée. Les hommes doivent trouver de quoi faire du feu et réussir à porter à ébullition une casserole d'eau. Ils en viennent à brûler les chaises sur lesquelles ils sont assis, ainsi que la porte derrière laquelle ils ont isolé leur proie. Le tour de force d'Hubert Mingarelli, dans ce roman aussi implacable que vertigineux, consiste à mettre à la même table trois soldats allemands, un jeune Juif et un Polonais dont l'antisémitisme affiché va réveiller chez les soldats un sentiment de fraternité vis-à-vis de leur prisonnier.

Deux enfants Pierre Vavasseur Basile est un homme simple, "gentil" comme on dit, mais cela n'empêche pas le petit François d'adorer son papa. Et quand sa mère annonce qu'elle va le quitter, le garçonnet décide d'offrir a son papa la plus belle des journées... Dans cette histoire d'amour entre un père et un fils, Pierre Vavasseur illustre l'incroyable désir qu'ont les enfants de sauver leurs parents.

Pour la cinquième année, la bibliothèque de l’Ile-aux-Moines organise pour ses adhérents du 15 avril au 09 novembre 2013 un jeu-concours intitulé « La fureur de lire ». Choisissez 6 livres parmi les 10 proposés et donnez votre avis sur celui que vous avez préféré. Un tirage au sort désignera le gagnant parmi les participants qui auront élu le titre le plus populaire.

Suggest Documents